Sud-Kivu : Des sages-femmes et accoucheuses de l’ISTM Bukavu engagées dans la lutte contre l’endométriose à travers le projet AFSA-ISTM.

publié le 2023-04-17 13:20:50

Rédigé par : Morgan KITENGE

Tenue d’une matinée scientifique vendredi 14 avril 2023 à l'ISTM-Bukavu au sud kivu  dans le cadre du projet AFSA-ISTM (Appui institutionnel et formation des sages-femmes et accoucheuses à l’institut supérieur des techniques médicales), un projet exécuté par TPO DRC en collaboration avec ISTM Bukavu sous l’appui financier de la direction du développement et de la coopération DDC.

De prime à bord, Comprendre l’Endométriose comme une maladie où les tissus qui tapissent normalement l’utérus se développent en dehors de ce dernier, les tissus peuvent se trouver sur les ovaires, les trompes de Fallope ou les intestins.

L'Endométriose est une maladie très dangereuse et peut amener jusqu’à la mort dans une courte durée au cas où  la prise en charge  est négligeable.

Cette matinée la première  parmi  6 qui sont prévues en termes d'une matinée par trimestre s’inscrit dans le cadre plus globale qui est de réfléchir et de faire le point pour outiller les sages-femmes en fonction et les futures sages-femmes ; avec pour vision de réduire le taux de mortalité maternelle et infantile.

Justine Akonkwa  étudiante en  G3 Sage-femme relate : "On nous a parlé d’Algies pelviennes chroniques, endométriose et infertilité, innovation dans la prise en charge de l’endométriose, consultation pré-natale recentrée et du portage digestif des bactéries résistantes aux antibiotiques  chez les femmes enceintes au troisième trimestre et risque infectieux materno- néonatale dans un contexte post conflit . Suis tellement édifiée, je vais m’en servir dans mon travail. Merci infiniment pour cette  complicité de TPO-DRC et ISTM-Bukavu.

A son tour le chef de  Section de la filière Sage-femme à l’ISTM Bukavu, Dr Manix Masimango rassure sur la prise en charge des femmes souffrantes de l’Endométriose. "Nous renforçons les formations adéquates avec les sages-femmes question d’améliorer le traitement et le changement des pratiques pour lutter contre la mortalité infantile et maternelle ". Nous sommes contents d’être toujours accompagné par notre partenaire traditionnel TPO-DRC et la Coopération suisse  ajoute Dr Manix.

Le projet cible 12 enseignants de l’ISTM  Bukavu et 750 apprenants de la section Sage-femme (670 femmes et 80 hommes) comme bénéficiaires directes et 375 000 Femmes enceintes et nouveau-nés de la province du Sud-Kivu comme bénéficiaires indirects.

Publié par : SIFA NAMEGABE

SUD-KIVU: le Comité Technique de Suivi (CTS) de l'approche intégrée de lutte contre la malnutrition chronique dans les ZS de Bunyakiri et Minova examine ses activités.

publié le 2023-04-13 13:28:08

Rédigé par : Morgan KITENGE

Présenter et évaluer les résultats atteints par les différentes composantes (Nutrition, Santé-Wash) par rapport au projet conjoint dans les zones de santé de Bunyakiri et Minova 3ème phase, présenter le plan de travail de 2023 pour sa validation et sa mise en œuvre par les partenaires et aussi les bénéficiaires qui sont les acteurs des Zones de Santé et leurs communautés, figurent parmi les objectifs d’une session d’échange du comité technique de suivi dans le cadre de l'approche intégrée de lutte contre la malnutrition chronique dans ces deux zones de santé phase III, 2021-2025.

Ce projet conjoint multisectoriel de lutte contre la malnutrition chronique est appuyé financièrement par la Coopération Suisse.

Pour commencer ces assises tenues à l’hôtel Elisabeth à Bukavu le 12 Avril 2023, le ministre provincial de la santé, son Excellence MASINE KINENWA a remercié tous les partenaires de mise en œuvre présents, pour le travail abattu. Il a ému le vœu de voir chacun à son niveau s’impliquer afin d’arriver à la concrétisation du projet et obtenir des résultats escomptés.

Dans son intervention, Monsieur Kabwika Lenkwa Assistant Technique PRONANUT SUD-KIVU (Programme national pour la nutrition) s’est dit flatté par les efforts des différentes composantes dont la composante nutrition-Wash, sécurité alimentaire, et dynamique communautaire. Une occasion qui a servi de présentation du plan du travail dans lequel sont postées toutes les interventions liées à ce projet qui pourraient améliorer davantage les activités faites en collaboration avec tous les partenaires de mise en œuvre mais aussi les agences de Nations Unies  ajoute  Monsieur Kabwika.

Les objectifs de la réunion étant atteints, le travail reste aux acteurs de terrain de mener les activités validées à ce jour entre autre accompagner les femmes enceintes et allaitantes, les enfants de 0-59 mois,  former les pisciculteurs, la création et gestion des AGR (activités génératrices de revenu), former 253 membres des AVEC, distribuer les plantules dans les deux Zones de Santé, poursuivre avec les activités de prise en charge de la malnutrition aigüe sévère et modérée, le renforcement de la dynamique communautaire et bien d’autres.

Les  partenaires de mise en œuvre dont TPODRC, GRAINES, UEFA ; PRONANUT à travers les BCZ Bunyakiri et Minova  les agences de UN : UNICEF, PAM et FAO, Gouvernement Provincial à travers  le Ministère Provincial de la Santé et affaires sociales, le Ministère de l’agriculture, pèche et élevage représenté, la DPS-SK, IPAGRI, le Ministère du plan représenté, ont répondu présent à cette rencontre.

Publié par : SIFA NAMEGABE

SUD-KIVU : 10 acteurs juridiques et 25 Assistants Psychosociaux formés par TPO-DRC à Uvira dans le cadre de son projet «de prévention et réponse à l’EAS, le HS dans le cadre de la mise en œuvre des projets PMNS, PDSS, REDISSE IV et COVID 19 FA »

publié le 2023-04-11 14:07:18

Rédigé par : Destinolas BWENGE

Double activité au Guest House Shaloom d’Uvira, l’une du 04 au 05 avril 2023 impliquant les acteurs juridiques et l’autre du 04 au 06 Avril 2023 avec les  Assistants Psychosociaux (APS). La journée de mercredi 05 avril 2023  a marqué la fin de la formation qui a connu la participation de 10 acteurs juridiques dont 04 femmes et 06 hommes ouvrant ainsi cette série de formations prévues pour le renforcement de capacités des partenaires de mise en œuvre et des parties prenantes  dans cette 2e phase  du projet «Prévention et réponse à l’Exploitation et Abus Sexuel(EAS), le Harcèlement sexuel (HS) dans le cadre de la mise en œuvre des projets PMNS, PDSS, REDISSE IV et COVID 19 FA ».

Réalisée par TPO DRC à travers son Programme Santé Mentale et Soutien Psychosocial (MH&PSS) ainsi que la DIVIGENRE/Sud-Kivu, Ces activités ont eu lieu grâce à l’appui Financier de UNFPA à travers les fonds de la Banque Mondiale».

Deux jours durant, les  participants constitués d’avocats, parajuristes, OPJ , Secrétaires de parquets et Greffiers des tribunaux, ONG avec cliniques juridiques en provenance de la plaine de RUZIZI ( Zone de santé de Lemera, Ruzizi), FIZI (Nundu, Kimbi-Lulenge) et les Hauts-plateaux (Bijombo) ont eu à échanger sur l’accompagnement juridique et judiciaire des survivants(es) EAS/HS avec un accent sur la constitution des dossiers et les procédures judiciaires à suivre afin de l’obtention de réparation des victimes d’EAS/HS grâce à la facilitation de l’ONGDH ARAL.

"TPO-DRC  par ce programme vient  apporter une fois de plus un soulagement aux victimes d’EAS/HS se retrouvant dans les communautés ne sachant pas par quelle mécanisme dénoncer par peur de la réaction du bourreau ou manque des moyens pour ouvrir un dossier en Justice de par leur vulnérabilité.  Nous demandons à TPO-DRC dans l’avenir d’élargir ces activités au-delà des Zones ciblées par le projet  pour apporter une réponse à une grande partie de la population victimes d’EAS/HS" à en croire les participants.

De la formation  des Assistants Psychosociaux

La seconde activité s’est fixée comme  objectif de fournir aux Assistants Psychosociaux(APS) des compétences de base relatives aux VBG-EAS/HS. Mais aussi comprendre l'intervention psychosociale en ce qui concerne la gestion des cas et le système de référencement des cas ainsi que les outils de collecte des données relatives au soutien psychosocial (PSS) des survivantes des VBG-EAS/HS.

25 APS dont 11 femmes et 14 hommes ont été ciblés pour cette formation partie du 04 au 06 Avril 2023. Ces APS à travers les 2 Organisations à base communautaire (OBC) sélectionnées seront chargés d’accompagner les survivants(es) à travers les maisons d’écoute installées dans les aires de Santé ciblées pour un accompagnement psychosocial, le référencement des victimes pour la prise en charge médicale et l’accompagnement juridique et judiciaire en cas de besoin.

Les participants réitèrent les vœux d’apporter une assistance holistique et de bien organiser le circuit de  référencement vers les structures de prise en charge (cartographie de service de prise en charge). Le concept PSEA étant encore nouveau dans plusieurs communautés, il doit être vulgarisé dans les communautés afin que les victimes dénoncent les cas d’EAS/HS encore perpétrés en grand nombre.

Publié par : SIFA NAMEGABE

TANGANYIKA: Présentation et Suivi des Travaux de Construction du bâtiment à L’Espace Sûr en faveur des femmes, dans le Cadre du projet FH Kongolo exécuté par TPO-DRC.

publié le 2023-04-09 06:49:02

Rédigé par : Morgan KITENGE

«Ce bâtiment n’est pas de TPO-DRC mais le vôtre, c’est sous votre responsabilité entant que Communauté, vous veillerez à sa protection et à son entretient après les travaux, à en croire le Coordonnateur TPO-DRC/Tanganyika."

Depuis la Division du Genre, Famille et Enfant, l’activité a débuté, jusqu’au lieu où ont été lancés les travaux, à l’Espace sûr (Espace où les femmes se réunissent pour dialoguer de tout ce qui les concerne, leur développement et autres), c’est un endroit stratégique où elles se sentiront en sécurité pour toutes leurs préoccupations.

Ce Bâtiment sera composé d’une salle des réunions et autres rencontres impliquant les femmes, d’une chambre d’écoute (Pour les plaintes, les plaidoyers, et dénonciations pour certains cas des Violences basées sur le genre) et d’une autre pièce  qui servira de dépôt. C’est en compagnie du Chef de base TPO-DRC de Kongolo, de l'officier protection, du superviseur terrain, du psychologue clinicien, des agents sociaux IDTR et APS (assistants psychosociaux), du DBM (Chargé de la Base des données) TPO-DRC et de l’autorité Etatique en Charge du Genre, Famille et Enfant de Kongolo madame Kitenge  que la dite activité a eu lieu. 56 femmes y ont également pris part.

 La joie étant au rendez-vous : "réellement nous exprimons notre profonde  gratitude d’une part à TPO DRC et de l’autre part au bailleur qui a accepté de financer ces travaux. Nous nous sentons soutenues et accompagnées par ce geste de bienveillance car nous en sommes  les premières bénéficiaires du bâtiment en construction… " Se sont exprimées ces femmes.

Ainsi les travaux lancés sont exécutés dans le Cadre du Projet FH-Kongolo, coordonnés par TPO-DRC/Tanganyika.

Publié par : SIFA NAMEGABE

SUD-KIVU : le Projet de Résilience NAC-PCIMA-C4D, financé par KFW -BMZ via Unicef, mise en œuvre par TPO DRC dans les 21 AS de la ZS de Ruzizi se porte bien.

publié le 2023-04-09 06:42:29

Rédigé par : Morgan KITENGE

C’est du 20 au 24 Mars dernier que Madame Faiza, Coordinatrice du projet BMZ Sud-Kivu de l'UNICEF, accompagnée de son équipe, a effectué une descente dans la Zone de santé de Ruzizi, Territoire d’Uvira pour s'imprégner de l'évolution du projet. Equipe composée du Dr Luc BASHWIRA, chargé du programme Santé Intégrée à TPO-DRC, Madame Joyce KABUNGA, Responsable nutrition à l'UNICEF Sud-Kivu, et de Lydie DIANGAZI LUBAMBA, responsable WASH Sud-Kivu.

Le projet vise à atteindre 408 enfants malnutris dont 308 déjà touchés et 166 personnes des Cellules de communautés ont eu leur assistance selon que définie.

Madame Ange HURUMA, mère des trois enfants, témoignage : « mon enfant âgé de 4 ans subissait de transformations corporelles, rougissement de la peau, gonflement de jambe, tout le monde disait qu’il était ensorcelé, pourtant c’était de la malnutrition chronique dont il souffrait , mise au courant du Projet en exécution visant à prendre en charge tous les malnutris, j’ai amené mon enfant à l’hôpital à Sange Etat pour les soins durant 4 semaines, et après à l’Unité Nutritionnelle de suivi en Ambulatoire, c’est alors que l’enfant a eu la vie sauve et est devenu de bonne mine »

De son côté monsieur KIDOGOMI SAKUZA à Nyakabere : « l’arrivée du projet a changé positivement beaucoup des choses sur ma santé et celle de mes enfants, car ils ne mangeaient que de la viande pourtant il faut équilibrer viande et légume, fruits (Repas quatre étoiles), et c’est grâce au projet en exécution que j’ai pris conscience de cet aspect de chose »

Plusieurs autres rencontres et échanges ont eu lieu avec le MCZ(Médecin chef de Zone) et son équipe sur le projet, à l'UNTI(Unité de Traitement Intensif) de l'Hôpital Général de Ruzizi où des enfants malnutris étaient pris en charge , à l'UNTA(Unité de Traitement Ambulatoire) Sange Etat, et une prise de connaissance sur l'entreposage des intras nutritionnels et les fiches de suivi individuel ; avant de mener une visite stratégique à la CAC(Cellule d’animation des Communautés) Congo avec leurs AGR.

Il est donc encourageant de constater la manière dont le projet évolue, car ses résultats jusqu’à présent sont positifs, a déclaré le bailleur(UNICEF). Toutefois, il est nécessaire que les infirmiers Titulaires s’impliquent activement dans le remplissage des outils. La qualité du projet exécuté dans la zone est bonne. La communauté sollicite le renforcement des AGR et la continuité du projet.

Publié par : SIFA NAMEGABE

SUD-KIVU : TPO DRC célèbre la Journée internationale des droits des femmes avec les orphelins de Saint Antoine de Padoue de Kavumu.

publié le 2023-04-06 12:50:10

Rédigé par : Kudra ABDULAZIZ

La délégation constituée du personnel féminin de TPO DRC  et des épouses dont leurs maris travaillent chez TPO DRC a redonné sourire à  ces enfants.

Prenant la parole, Sœur Clotilde,  coordinatrice de l'orphelinat saint Antoine de Padoue  a remercié  les femmes TPO DRC d'avoir choisi sa structure pour célébrer la journée internationale des droits de la femme"… Cette assistance constitue un ouf de soulagement pour  moi et ces enfants, Dieu vous bénisse infiniment, qu’il bénisse l’organisation TPO DRC, nous espérons qu’à travers vous d’autres personnes de bonne volonté vont se souvenir de nous …"  poursuit Sœur Clotilde.

Placée sous le thème national  "L'éducation numérique égalitaire pour la paix et l'autonomisation des femmes et des filles en RDC". TPO DRC a abordé dans le sens de :" La technologie pour instruire et non détruire, nous soutenons l’autonomisation de la femme à travers l’utilisation des nouvelles technologies de l’information et de la communication NTIC".

Pour en parler, madame Henriette SIFA, assistante communication au sein de TPO DRC est revenue sur les avantages et les méfaits de la digitalisation tout en mettant un accent particulier sur les avantages : "Capitalisons les opportunités nous offertes par le numérique, dans chaque domaine où la femme travaille elle peut utiliser la digitalisation et ça peut l’aider à alléger la tâche, se sentir à l’aise et  gagner le temps. La digitalisation est un  système qui vient booster l’économie de la société et en particulier l’économie de la femme. Préparons la jeune génération à l’utiliser  dans le bons sens. Il faut se lancer faut pas avoir peur et éviter les préjugés" indique Henriette SIFA.

 Madame Jacqueline NGENGELE cheffe de division du genre famille et enfant invite à cette occasion les femmes à ne point se servir du numérique comme un mode pour se débarrasser de la famille, fuir les grandes responsabilités. Pendant que madame RIZIKI Dorcas épouse du directeur Pays de TPO DRC a insisté sur l’unité entre frère et sœur, bâtir une société sans haine et qui met en valeur la cohésion sociale ajoute- t-elle.

En tête de la délégation l’on pouvait voir également la vice-présidente du conseil d’administration de TPO DRC madame Justine MAPENDO, la coordinatrice aux programmes, madame Liliane KATINDI et la chargée des Ressources Humaines au sein de TPO DRC, madame Aline MUNGUYENE.

S’en est suivie une visite guidée dans les installations de l’orphelinat pour palper du doigt les  conditions dans lesquelles vivent ces enfants. La journée a été clôturée par un moment de partage d’un repas et  d'échange d'expériences basé  sur le thème de la Journée internationale des droits des femmes, activité tenue dans les installations de TPO DRC en commune d’Ibanda, ville de Bukavu ,Province du sud Kivu.

Publié par : SIFA NAMEGABE

SUD-KIVU : La direction du développement et de la coopération DDC souhaite l’implication des autorités locales pour la réussite des projets financés à BUNYAKIRI.

publié le 2023-03-16 13:32:10

Rédigé par : Damien PEKE

La mission  partie du mardi 07 au samedi 11 mars 2023 avait comme but  de s’imprégner de l’évolution et de la pérennisation des projets mis en œuvre dans la zone de santé de Bunyakiri par TPO DRC et d’autres partenaires notamment l’UEFA, LADAPS, Les Radios communautaires AMKA et  RCBU sous l’appui financier de la DDC.

L’équipe divisée en 3 sous-équipes a visité les activités de traçage de la route de desserte agricole Bulambika – Munyanjiro en passant par Maibano, des activités économiques (AVEC et MUSO) dans le cadre du programme PEEMIR ,la visite des enfants sortis des groupes armés, réinsérés et appuyés en activité génératrice des revenues, des écoles construites ou réhabilitées et celles appuyées en Kits, des réseaux communautaires pour la protection de l’enfant (RECOPE) appuyés dans le volet aide Humanitaire de la DDC.

Pendant cette mission, la délégation de la DDC constituée de Mr Déo BASHI, Mme Marie-Louise ISANDA, Mr Jules CIKURU et Paul MWANGO a mis un accent particulier sur l’implication de la communauté bénéficiaire dans les réalisations des projets comme stratégie de pérennisation.

Avant de clôturer la visite programmatique,  une réunion extraordinaire de coordination réunissant les organisations de mise en œuvres des projets soutenus financièrement par la DDC, autorités locales comme la Police, l’armée, le MCZ et les structures étatiques notamment la DIVIGENRE, DIVAS, s’est tenue au bureau du ressort administratif de Bunyakiri  pour présenter chacun à son tour son domaine de compétence et ainsi renforcer le partenariat entre ces organisations œuvrant pour le bien-être de la population particulièrement celle de Bunyakiri.

Signalons qu’à Bitale le convoi a visité la suite du traçage de la route Bitale –Munyanjiro en passant par Ndando et de l’implication de la population dans les travaux communautaires. Une route qui vient répondre aux besoins  de mobilités des personnes et de leurs biens vu que la Route Nationale N°3  demeure  impraticable.

Publié par : SIFA NAMEGABE

SUD-KIVU : Les cellules d'animation communautaire (CAC) dotées des Radios grâce à l'appui financier de l'UNICEF à travers TPO DRC à SANGE.

publié le 2023-03-07 09:51:51

Rédigé par : Rogatien MASHALI

Dans le cadre du projet BMZ Nutrition dans la zone de santé de 3 RUZIZI  financé par  BMZ à travers UNICEF et mise en œuvre par TPO DRC, le processus de distribution des Radios en faveur des " Cellules d'animation Communautaire, CAC"  s'est poursuivi jeudi 23 février 2023 et vendredi 24 février 2023, Sous la houlette du Chef de Projet base de Sange, Mr Didier Rugomaka.

Cette activité a été réalisée par le Superviseur C4D (Communication for développement) Mr Rogatien MASHALI, il a expliqué que ces radios vont servir aux CAC de bien suivre les communications radio de TPO  sur la nutrition à Assise communautaire, ANJE et autres Pratiques familiales essentielles [PFE ] en faveur des enfants et des femmes enceintes. Une démonstration sur l'utilisation de ces radios s'en est suivie à la satisfaction de tous.  Lors de la distribution, au Centre de Santé SANGE ETAT 34 membres de 8 CAC [Cellules d'animation communautaire] dont 10 Femmes et 24 hommes ont participé à la remise des Radios TPO/UNICEF  au Président de chaque CAC  en présence de l'infirmier Titulaire du Centre de santé et du Chef de village de chaque CAC. Chaque CAC était représenté par 3personnes du comité de la CAC et le Chef du village.

Ensuite, la même distribution des radios TPO/ UNICEF a eu lieu  vendredi 24 février 2023 au Centre de santé HONGERO, dans la zone de santé Ruzizi. Cette distribution des radios TPO/ UNICEF a ciblé 3 aires de santé à savoir l'aire de santé KAZIMWE, MANGWA et HONGERO. Au total les membres de 25 CAC ont participé à cette distribution soit 100 personnes dont 28 femmes et 72 hommes.  Chaque CAC était accompagné par le Chef du village. L'espace faisant défaut, la stratégie  de distribution a été une aire de santé après l'autre.

Pour les deux journées de distribution,  le Superviseur C4D TPO DRC Mr Rogatien MASHALI, en a profité pour sensibiliser sur le lavage des mains et la bonne conservation et utilisation  de l'eau de boisson durant cette période de menace de l'épidémie de choléra.

Publié par : Jeannette BISIMWA

SUD-KIVU : 2368 ménages assistés en kits WASH et AME par TPO DRC dans le territoire de Fizi sous l’appui financier de l’UNICEF

publié le 2023-03-01 10:08:41

Rédigé par : Kudra ABDULAZIZ

L’équipe d’intervention du projet UniRR, Unicef Réponse Rapide, a effectué une descente durant le mois de février 2023 dans le territoire de Fizi, aire de santé de Simbi province du Sud-Kivu accompagnée du représentant du chef de  division des affaires humanitaires du  Sud-Kivu.

Cette descente consistait à apporter une assistance humanitaire en kit AME, WASH  et moustiquaires  aux populations affectées par les conflits armés dans les villages de Bigaragara, Rugezi, Kipupu et Mikenge ; Seulement  les déplacés  ayant réalisés moins de 3 mois dans cette aire de santé de Simbi ont été assistés.

 Après avoir réalisé une cartographie de la zone, cette équipe d’UniRR  est passée à l’étape  d’enregistrement des déplacés .Cette activité s’est passée dans les villages de  Nyakulu, Luindi, Simbi,  Binge, Muchobwe et  Malicha.

 L’étape suivante consistait à la réalisation des focus groups avec les déplacés sur la problématique de Violences Basées sur le Genre tout en distribuant des dépliants PSEA.

Notons qu’en vue de limiter la propagation du choléra signalé dans le camp des déplacés, la distribution des kits s’est faite à deux endroits différents. Cette intervention a permis d'améliorer les conditions de vie des déplacés  et de réduire les risques des maladies dans la région.

 Soulignons que  différentes activités ont été réalisées dans ces sites  par cette équipe de TPO notamment, la sensibilisation de masse et individuelle sur les thèmes transversaux de l’Unicef, l’utilisation du contenu du kit reçu, l’utilisation des purifiants d’eau, des démonstrations pratiques sur l’utilisation des purifiants d’eau contenus dans les kits et la moustiquaire imprégnée d’insecticide, sensibilisation sur le respect des consignes de sécurité.

Le Kit AME contenait: 1 kit de cuisine (composé de 2 casseroles de 5 et 7 litres, 4 bols métalliques, 1 couteau de cuisine, 6 cuillères à soupe, une louche de cuisine métallique et 6 gobelets métalliques), 2 couvertures, 2 nattes et 1 pagne de 6 yards.

Le Kit WASH contenait : 1 bidon rigide de 20 litres, un seau de 20 litres perforé, 3 barres de savon de 800g, et 1 Kit d’Hygiène Intime (composé d’1 seau de 3 litres, 1,5 barre de savon de lessive, 4 sous-vêtements et 6 morceaux de pagne servant de bandes hygiéniques), Les moustiquaires imprégnées d’insecticide pour les femmes enceintes  et ou allaitantes à raison de 2  moustiquaires par ménage.

Sachons que l'équipe a réussi à enregistrer 2 372 ménages sur les 3 775 attendus dans la zone de santé de Fizi, dans l'aire de santé de Simbi. 2368 ménages ont reçu des kits WASH et AME et 1 295 ménages ont reçu des moustiquaires imprégnées d'insecticide.

Publié par : Jeannette BISIMWA

SUD-KIVU : TPO DRC organise une séance de sensibilisation sur le danger du choléra au centre de santé SANGE ETAT en territoire d’Uvira sous l’appui financier de BMZ à travers UNICEF.

publié le 2023-02-21 16:19:45

Rédigé par : Sifa NAMEGABE

Dans le cadre de son projet " Renforcement de la résilience communautaire pour la lutte contre la malnutrition à travers la mise en place de la Nutrition à Assise Communautaire et la prise en charge  de la malnutrition aiguë sévère dans les villages des aires de santé dans la zone de santé de Ruzizi, territoire d'Uvira ", TPO DRC  a organisé une séance de sensibilisation sur le danger du choléra au centre de santé  SANGE ETAT  dans le quartier Kimbangu ce  lundi 20 février 2023.

Au cours de cette séance, il a été rappelé que boire l'eau souillée est une source de contamination de cette maladie. Cette sensibilisation tombe à point nommé pendant que déjà 5 cas de choléra sont confirmés dont 3 femmes et 2 hommes ont été admis et référé au centre de traitement de choléra de l'hôpital général de référence de SANGE.

Notons que cette sensibilisation a ciblé  la séance de consultation pré- scolaire pour le quartier RUTANGA,  avenue Kimbangu dans l'aire de santé SANGE ETAT, zone de santé Ruzizi.

Une occasion de prêter main forte à la présidente de la cellule d'animation communautaire Kimbangu à en croire Monsieur MASHALI, Superviseur C4D [Communication for développement] TPO DRC base de Sange.

Signalons que c'est depuis ce mois encours qu'un foyer de choléra est localisé dans cette cellule d'animation communautaire Kimbangu dans la cité de Sange, territoire d'Uvira, province du sud -Kivu.

Aucun cas de décès jusqu'à présent mais il y a  à s'inquiéter quant à l'ampleur que peut prendre cette épidémie. Dans ce même cadre, TPO DRC Communication for développement, a élargi la participation à cette animation sanitaire aux élèves de l'ITM RUZIZI. Ces élèves  infirmiers seront également déployés pour la sensibilisation anti -choléra pendant cette période cruciale.

Cette activité qui  s’inscrit dans le cadre du projet BMZ Nutrition Ruzizi  est financé par BMZ à travers  UNICEF.

Publié par : Jeannette BISIMWA

SUD-KIVU : la consultante auprès de l’USAID Dr. MIMI DOH s’imprègne de l’évolution des activités du projet WASH USAID à BUNYAKIRI

publié le 2023-02-21 15:59:31

Rédigé par : Damien PEKE

Dans le cadre du projet WASH USAID, une équipe de TPO DRC a effectué une mission à Bunyakiri en territoire de Kalehe province du Sud-Kivu accompagnée de  la consultante auprès de l’USAID dans le suivi des activités  dans les aires de santé de KACHIRI, TSHIGOMA, RAMBA, MAKUTA ET MUSHUNGUTI pour visiter les latrines construites et celles en cours de construction. Autour de la consultante de l’USAID Dr. MIMI DOH,  était présent du coté TPO DRC,  le Coordonnateur du projet WASH USAID,  son adjoint, le chef de base TPO DRC Bunyakiri, l’ingénieur chargé de la réalisation des travaux et du staff  communication.

3 jours successifs, soit du 08 au 10 février 2023 , Dr. Mimi  DOH s’est entretenue avec les représentants de la communauté,  les bénéficiaires des latrines et  ceux qui n’ ont pas bénéficié dans chaque aire de santé pour s’imprégner de l’évolution du projet, du niveau de satisfaction des bénéficiaires, du besoin de ceux qui n’en ont pas bénéficié et bien sûr des autres différents besoins de la population liés ou non au projet WASH USAID.

S’en est suivie une visite dans la communauté au lieu de construction des latrines après chaque entretien effectué  pour constater leur état, pour rencontrer les propriétaires et se rassurer de leur utilisation.

L’ingénieur affecté à la réalisation des travaux de construction de ces latrines, Mr. Olivier TAMBWE, explique le déroulement des activités depuis le lancement de ce projet :

« 180 latrines sont déjà construites à TSHIGOMA, 120 à KACHIRI et 104  sur 120 latrines qui seront construites à MAKUTA avant de poursuivre avec les autres aires de santé notamment RAMBA et MUSHUNGUTI. Les défis rencontrés sont dans le ravitaillement des matériaux locaux à cause de l’inaccessibilité des zones, les pluies à répétition qui ralentissent les travaux de construction. »

L’ingénieur affecté à la réalisation des travaux    a par ailleurs recommandé un bon entretien pour la conservation de ces ouvrages notamment l’assainissement du chemin qui mène à la latrine, le nettoyage des latrines pour éviter l’envahissement des insectes et pour protéger la communauté des maladies.

Les représentants des différentes communautés ont exprimé leur gratitude pour ce projet dont ils sont bénéficiaires, son  impact sur la vie de leur population qui fait face aux maladies d’origine hydrique.

Soulignons que la communauté a participé au projet à travers le creusage des fosses, la manutention des matériaux et certains ont été recruté dans la main d’œuvre pour la mise en œuvre du projet à travers la politique de Cash For Work (recruter la main d’œuvre au niveau de la communauté qui servira à leur propre développement et celui de la communauté).

Pour rappel, ce projet a comme activités principales la construction  de 720 latines  et la sensibilisation sur l’utilisation des latrines, 25000 personnes sont ciblées.

Publié par : Jeannette BISIMWA

SUD-KIVU : TPO DRC lance le projet Appui institutionnel et de formations des sages-femmes et accoucheuses de l’ISTM-BUKAVU sous l’appui financier de la DDC.

publié le 2023-02-17 14:45:54

Rédigé par : Destinolas BWENGE

« Réaliser un monde où chaque  accouchement est sans danger », tel est le thème choisi  par TPO DRC pour s’aligner aux ODD 2030 lors du lancement de son projet « Appui institutionnel et de formations des sages-femmes et accoucheuses ISTM-BUKAVU ».

  Dr Christine CIMANUKA Cheffe du dit projet, a précisé que ce projet vise à contribuer d’ici fin juin 2024 à la réduction du taux de mortalité maternelle et infantile au Sud-Kivu.

 « 4 enseignants bénéficieront de la bourse et seront  formés, 12 autres enseignants seront  sous mentorat à l’ISTM, 125 étudiants finalistes seront encadrés dans les matinées scientifiques, une salle de pratique sera réhabilitée, la bibliothèque et le bureau de la section seront dotés des ordinateurs  et livres en santé maternelle et infantile qui permettront aux apprenants de se documenter et perfectionner leur niveau de formation. », a souligné Dr. Christine CIMANUKA.

  Le Directeur General  de l’ISTM-BUKAVU,  professeur Christophe KASIGWA, présent à cette activité, n’a pas manqué de donner  son appréciation. Il a   félicité le bailleur des fonds la Coopération Suisse et le partenaire TPO DRC pour ce projet qui va contribuer au bien-être de son institution.

 « Ce dit projet va améliorer la qualité de la formation des sages-femmes de l’ISTM. », a dit le DG de l’ISTM-BUKAVU.

Il a aussi  présenté sa gratitude à la Coopération Suisse  pour les nombreuses réalisations  en faveur de  son institution (ISTM) et souhaite aussi voir ce projet atteindre son objectif car selon lui ce dernier  est significatif en ciblant en premier lieu la formation des formateurs.

La Coopération Suisse a été représentée par Monsieur EUSTASHE Dunia, Responsable du Programme Santé et Nutrition à la DDC. Il a confirmé que  ce projet est venu répondre à un besoin qui est une adéquation entre la qualité de la formation et la prestation des services d’une part et d’autre part entre la formation et la disponibilité des services.

« Nous avons choisi la section sage-femme  parce que pour qu’on ait des sages-femmes  nous qui les formons nous devons être plus  sage que les sages-femmes elles-mêmes car en donnant une formation de qualité, nous agissons aussi sur les soins de santé de qualité et si nous avons cette formation de qualité, il faut qu’au niveau de service qu’il soit aussi de qualité. C’est  pour cette raison que la Suisse ne doit pas se limiter à la formation du personnel mais  aussi dans son nouveau programme de santé maternelle et infantile, la Suisse va intervenir dans 25 zones de santé dont 17 au Sud-Kivu et 8 au Nord-Kivu. Dans ces 17 zones de santé c’est avec un appui global mais se focalisant principalement sur  la santé maternelle et reproductive, la santé infantile et néo-natal, la surveillance épidémiologique et la recherche en santé, la gouvernance et le financement de la santé. », A renchéri le représentant de la Coopération Suisse.

 Soulignons que cette activité du lancement du projet «   Appui institutionnel et de formations des sages-femmes et accoucheuses de l’ISTM-BUKAVU » qui s’est déroulée à l’Institut Supérieur des Techniques  Médicales  de Bukavu le vendredi 10 février 2023, a connu la participation de Monsieur EUSTASHE DUNIA Chef du programme santé  et nutrition à la DDC, le DG de l’ISTM-BUKAVU, le professeur CHRISTOPHE KASIGWA, Dr. Robert représentant de la DPS, staffs de département des sages-femmes ainsi que la délégation venant de   TPO DRC.

Publié par : Jeannette BISIMWA

Nous suivre

Page Facebook

Rapports Annuels

Restez connecter

Nos partenaires techniques, financiers et bailleurs de fonds