Bukavu/Page Noire : Jeannette BISIMWA NAMPONDO repose désormais pour l’éternité au cimetière de la Ruzizi

publié le 2023-09-21 17:13:07

Rédigé par : SIFA NAMEGABE

Mme Jeannette BISIMWA NAMPONDO repose désormais pour l’éternité au cimetière de la Ruzizi à Bukavu au Sud -Kivu en République Démocratique du Congo .  Cette dernière est décédée le 06 septembre 2023 dans un accident de circulation à Kinshasa.

Difficile de contenir les émotions suite à la disparition de Jeannette BISIMWA dans sa famille biologique tout comme dans sa famille professionnelle qui lui ont rendu des hommages de son rang ce 19 septembre 2023:

« Pendant  son vivant, Madame Jeannette a fait partie de  l’équipe TPO DRC au département de communication dont elle était responsable. Elle a travaillé avec son équipe sur la réorganisation et la structuration du département afin d’en faire un outil efficace de plaidoyer et de communication avec l’extérieur. Malheureusement, en mi-chemin de ce projet, la mort l’a surprise et  l’a arrachée brutalement à notre affection pendant que personne ne pouvait s’y attendre.

Madame Jeannette, nous retenons de toi :

Une femme responsable, professionnelle dotée d’une grande  compétence organisationnelle, attachée à la qualité dans ton travail, dynamique, collaboratrice avec un esprit d’équipe, leader, de bonne humeur,  pour ne citer que ça ;

Madame, tu laisses un vide immense derrière toi. Enfin,  c'est avec beaucoup de tristesse et de compassion que nous présentons encore une fois nos plus sincères condoléances à notre beau-frère (ton époux) et aux enfants, ainsi qu’aux  membres des familles tant biologiques que professionnelle.

Madame Jeannette, Tutakukumbuka daima,   Repose en paix, chère collègue, Que notre Dieu t’accepte dans son royaume céleste »Doris BENGIBABUYA, MPHDirecteur Pays

Née le 13 Octobre 1988, Jeannette BISIMWA laisse le souvenir d’une femme responsable, intelligente et accueillante, leader, qui aimait rester dans la présence de Dieu  indique sa mère biologique qui remercie tous ceux-là qui ont pu soutenir sa fille dans son parcours.

Sa famille biologique et toutes ses connaissances n’ont pas su retenir les larmes suite à cette mort inopinée. Elle laisse derrière elle un veuf et 5 orphelins.

Nous implorons le Tout-Puissant de donner force et consolation aux uns et aux autres et que l’âme de la défunte collègue repose en paix.

A Dieu Jeannette BISIMWA NAMPONDO.

Publié par : SIFA NAMEGABE

SUD –KIVU : Aline RIVUZIMANA, chargée de plaidoyer et communication à la DDC-PPR satisfaite des témoignages sur les activités du Programme Psychosocial en RDC.

publié le 2023-09-03 06:25:57

Rédigé par : Destinolas BWENGE

Depuis janvier 2022, TPO DRC sous l’appui financier de la DDC-GL/PPR (Direction du développement  et de la coopération Grand Lac /Programme Psychosocial Régional)  met en œuvre les activités du projet  «WANAUME TUPIGANISHE UJEURI » exécuté dans les territoires de Walungu, Kalehe et la ville de Bukavu au Sud- Kivu, en République Démocratique du Congo et  s’étend sur une durée de 21 mois soit de janvier 2022 à Septembre 2023. 

Madame Aline RIVUZIMANA  en charge de plaidoyer et communication à la Direction du développement  et de la coopération DDC-Programme Psychosocial Régional  a réalisé  une mission de 2 jours allant  du 30 au 31 Août 2023 à Nzibira,  Nyamarhege, Maziba et Rhana dans le territoire de Walungu au Sud- Kivu, afin de suivre la mise en œuvre des activités du Programme Psychosocial en RDC, et faire l’évaluation du pas franchi vers le processus de pérennisation et de l’institutionnalisation de l’Approche Psychosocial Communautaire(APC) -Guérir ensemble.

Ces témoignages variés des bénéficiaires et l’impact positif du projet à travers l’Approche Travail avec les Hommes et les Garçons/Masculinité et féminité positive (ATHG/MFP) pour la réduction sensible des VSBG ont émus Madame Aline RIVUZIMANA :

 « Je réponds au nom de BACHI, je suis très content de devenir un Homme responsable, j’étais un alcoolique et ivrogne, je ne travaillais pas pour ma famille, plutôt pour l’alcool.

Je me réveillais très tôt pour aller dans des buvettes, prendre des boissons alcoolisées et quand je rentrais à la maison en étant ivre, c’est ma famille qui subissait toutes les conséquences.

Je volais même l’argent de ma famille, j’avais une mauvaise réputation dans le quartier, chaque jour la police m’arrêtait  à cause de la barbarie mais quand  TPO DRC est venu dans la zone , nous a sensibilisé et multiplié les enseignements  sur comment mettre fin aux violences basées sur le genre, je suis devenu chef de famille  responsable en bonne santé car je ne prends plus de l’alcool et quand je trouve l’argent je montre à ma femme je ne cache plus mon argent à ma famille, mes enfants étudient et je  suis maintenant dans l’AVEC.

Je dis grand merci à TPO DRC qui nous a  transformés en responsable à travers ces enseignements et nous demandons au bailleur la DDC de soutenir encore TPO DRC financièrement  pour que les autres qui n’ont pas reçus ces enseignements puissent en bénéficier… »

« Mon nom est  ZAWADI BANYWESIZE, TPO DRC nous a beaucoup aidé surtout dans des ateliers de couple je ne saurai pas comment dire merci car je suis très contente.

Avant  ici chez nous, les femmes souffraient, on n’acceptait  pas que la femme puisse se tenir devant les hommes et parler, une femme n’avait pas droit aux études, son travail était seulement les travaux champêtres, faire la cuisine, mettre au monde les enfants et les travaux ménagers mais pour aujourd’hui à travers les enseignements de TPO DRC nous sommes considérées dans la société.

Et aussi nos maris sont devenus des responsables, ils ne sont plus alcooliques ,ils s’occupent de leurs familles et certains entre eux sont devenus des animateurs communautaires… »

Une grande satisfaction  pour madame Aline RIVUZIMANA  face au changement des comportements des bénéficiaires ainsi que les efforts entrepris par TPO DRC à travers  l’appui financier de la coopération suisse/Programme Psychosocial Régional.

Le Programme Psychosocial Régional étant  dans le processus de clôturer ses activités, un accent particulier  est mis sur la pérennisation des compétences et l’institutionnalisation de l’APC dans les politiques et stratégies nationales.

Au Sud Kivu, le programme travaille avec des ONG locales, dont TPO DRC est lead du consortium couvrant les questions de la  masculinité positive à travers l’Approche Travail avec les hommes(ATH), pool de formateur et soins de santé mentale ainsi que l’organisation  RFDP est  lead du Consortium couvrant les questions sur APC, le travail de plaidoyer de l’ASP et la recherche.

Publié par : SIFA NAMEGABE

BUKAVU:TPO DRC réhabilite et équipe la salle de pratique de la section sage-femme à l’ISTM

publié le 2023-08-16 14:33:41

Rédigé par : SIFA NAMEGABE

En réalité cette salle vaut la peine d’exister dans notre province, au paravent  on enseignait avec des théories sans pratiques avec validation des compétences sur modèles anatomiques (mannequins). Pourtant le système LMD implique ces deux aspects. Maintenant cette salle réhabilitée et équipée par TPO DRC sous l’appui financier de la coopération suisse  vient soulager notre peine. Nous disons infiniment merci. Nos étudiants seront efficaces pendant leurs stages car ce qu’ils verront sur terrain aura un soubassement.

MAMY ZAGALI  faisant partie du corps enseignant de la  section sage-femme de l’ISTM - Bukavu s’est ainsi exprimé à l’occasion de la cérémonie d’inauguration  de la salle de pratique  réhabilitée et équipée par TPO DRC dans le cadre de son projet  pilote d’appui institutionnel et formation des sages-femmes   et accoucheuses  de l’ISTM Bukavu « AFSA –ISTM »  financé par  la Direction du Développement et de la Coopération DDC.

Cet acte  a été posé afin de contribuer à la qualité de la formation des étudiantes et étudiants de la section sage-femme à l’institut supérieur des techniques médicales de Bukavu.

Le directeur pays de TPO DRC, Mr Doris BENGIBABUYA a dit que ce projet vient répondre au programme de développement durable qui vise dans ses objectifs la santé de la mère et de l’enfant.

Mr Doris BENGIBABUYA a poursuivi que les différentes études faites montrent que la mauvaise qualité de formation des prestataires de soins dans les maternités est l’un des facteurs associés à la mortalité maternelle et infantile.

Prenant la parole au nom de la Direction du Développement et de la Coopération DDC, le chargé de programme santé Eustache DUNIA a dit que son institution va continuer à apporter son appui afin de contribuer à la formation de l’Elite congolaise pour le bien-être de tous et toutes. «La coopération suisse est entièrement satisfaite de la qualité des résultats obtenus à ce jour mais aussi de la collaboration et du partenariat qui ont caractérisé ISTM-Bukavu et TPO DRC. Désormais nous espérons que la salle réhabilitée et équipée va permettre aux étudiants formés en sage-femme d’être à la hauteur de leur tâche afin de pouvoir administrer les soins de qualité au couple mère-enfant »renchérit Eustache DUNIA.

La ministre provincial de la santé, Béatrice KINDJA MWENDANGA qui a procédé à l’inauguration de cette salle de pratique a salué la réalisation de ce projet exécuté par TPO DRC à travers le financement de la coopération suisse « … Pour nous c’était un besoin et voilà que ça vient de se réaliser, Ces matériels n’existaient pas partout dans la province du Sud -kivu, c’est une innovation. Notre souhait est de servir toutes les aires de santé du sud Kivu…»a souligné Kinja Mwendanga

 En réceptionnant ces matériels et la salle des pratiques de la filière sage-femme accoucheuses, le directeur général de L'ISTM Bukavu le professeur Christophe KASIGWA a manifesté sa joie, car selon lui, les étudiants auront l'occasion de marier la théorie à la pratique.

Il a remercié la coopération Suisse et TPO DRC pour avoir répondu favorablement à la demande de son institution.

Publié par : SIFA NAMEGABE

NORD-KIVU : DES ORGANISATIONS NATIONALES INVITEES A MONTER EN PUISSANCE EN TERMES DE MOBILISATION DES FINANCEMENTS

publié le 2023-08-15 16:33:07

Rédigé par : Jeannette BISIMWA

TPO DRC, l'un des partenaires humanitaires du programme ToGETHER en RD. Congo a participé pendant 5 jours soit du lundi 7 au Vendredi 11 Août 2023 à l'atelier de formation sur la communication et mobilisation des ressources.

26 participants de 6 organisations ont pris part à cette formation qui a visé à renforcer les capacités de ces ONG Nationales  dans la mobilisation des financements pour mettre en œuvre leurs actions mais aussi à renforcer leur communication organisationnelle.

Au côté de TPO DRC l'on a noté également la présence des organisations partenaires à ce programme dont ADSSE, SAD, DIAKONIE, AIDES et RACOJ Nord-Kivu.

Cette formation a eu lieu dans la province du Nord-Kivu, ville de Goma précisément à l’hôtel LINDA sous la facilitation d’une maison de consultance dénommée « EXPERTISE HS ».

L’une des participants a exprimé son sentiment au sortir de cette rencontre:

« Nous avons  atteint les résultats escomptés parce que nous sommes sortis de cette formation avec les outils pratiques et vraiment des outils qui permettent aux organisations de continuer le travail de mobilisation et nous pensons que dans les prochains mois toutes ces ONGs seront capables d’aller vers les bailleurs des fonds sans passer par les intermédiaires  et mobiliser plus des ressources », a dit Madame Jeannette BISIMWA ,chargée de communication et plaidoyer au sein de TPO DRC.

Et le facilitateur de la dite formation Albert NIKIEMA a encouragé les organisations à trouver le financement partout pour la cause humanitaire.

 « Nous sommes dans un contexte dans lequel les  organisations nationales devraient jouer un rôle important dans l’humanitaire. Si l’on regarde bien, ces organisations qui connaissent bien le contexte se retrouvent avec très peu des financements, des moyens pour assister et être proche de la communauté. Nous invitons ces ONGs Nationales à monter en puissance en termes de capacité organisationnelle. », Souligne Albert NIKIEMA, facilitateur de la dite formation.

Ciceron Lifenya, Coordonnateur Pays ToGETHER n’a pas manqué de placer un mot :« Nous ressortons ici comme étant des communicateurs dans le monde humanitaire qui sont capables de s’adresser aux bailleurs des fonds ,de faire la levée des fonds et de mobiliser des ressources pour booster nos organisations. »

A la sortie de cet atelier, ces ONGs Nationales ont eu comme recommandation de mettre en place un plan de communication. D'autres ont décidé de mettre à jour leur stratégie de communication avec un plan de communication, un plan de mobilisation des ressources et surtout d’avoir des responsables pour la mise en œuvre de ses stratégies.

Soulignons que TPO DRC a pris part à cet atelier dans le cadre de la collaboration de partenariat qui la lie avec DAKONIE, et plus précisément au compte du projet ToGETHER qui vise le renforcement des capacités institutionnelles.

Publié par : Jeannette BISIMWA

SUD-KIVU :" Hémorragie et Grossesse", thème au centre d’une matinée scientifique à l’ISTM –BUKAVU.

publié le 2023-08-10 12:22:22

Rédigé par : Destinolas BWENGE

Samedi  19 juillet 2023 , une matinée scientifique a été organisée  par TPO DRC en collaboration avec ISTM(Institut Supérieur des Techniques Médicales ) BUKAVU,  en faveur de la section  sages-femmes  dans le cadre du projet  AFSA(Appui institutionnel et formation des sages-femmes et Accoucheuses à l’ISTM-BUKAVU), un projet financé par la DDC(Direction du Développement et de la coopération) et exécuté par TPO DRC.

 Le thème choisi était  HEMORRAGIE ET GROSSESSE sur lequel sont revenus à tour de rôle  Dr ISAAC  BARHISHINDI et Dr ETIENNE KAJIBWAMI, orateurs.

" La révision utérine est interdite chez les femmes qui ne saignent pas, les protocoles et politiques internationaux  interdisant cette pratique existent car elle augmentait le risque d’infection" à en croire Docteur ISAAC BARHISHINDI.

EUSTACHE DUNIA, chargé de programme santé à la Direction du Développement et de la Coopération (DDC) laisse entendre  que la coopération suisse s’inscrit dans  la logique de cette matinée pour soutenir la recherche afin que les évidences soient générées et que celles-ci puissent  orienter dans la prise des décisions et la formulation des objectifs du développement afin de pouvoir contribuer au renforcement des soins de santé . "Nous y avons cru et nous y croyons encore" dit –il.

Apres ces exposés brillants, Certaines étudiantes ont données leurs impressions

"Beaucoup de choses apprises aujourd’hui nous amènent à bien réfléchir et bien travailler dans la maternité, nous étions dans une grande ignorance. Nous remercions vivement TPO DRC et son bailleur DDC. Déjà nous sommes outillées concernant la  Gynécologie et l’obstétrique."

Plusieurs personnalités politico-administratives et sanitaires ont pris part à cette activité notamment  le représentant du ministre provincial de la santé, le Directeur général de l’ISTM   Professeur Dr KASIGWA MASUMBUKO Christophe et les professeurs de cette section sages-femmes qui en plus de la matinée scientifique ont visité la salle de pratique en cours de réhabilitation par TPO DRC toujours dans le cadre de ce projet.

Publié par : SIFA NAMEGABE

SUD-KIVU : 12 femmes et 38 hommes dont les acteurs humanitaires, services de sécurité et leaders communautaires outillés sur la protection de l’enfant en situation d’urgence et la PSEA .

publié le 2023-08-10 08:49:09

Rédigé par : Damien PEKE

Cette formation a eu lieu à Kalehe ,Sud-Kivu en République Démocratique du Congo dans le cadre des Fonds additionnels au projet « Réponse aux besoins de prévention, protection et prise en charge des enfants et femmes affectés par les conflits armés au Sud-Kivu et Maniema » à la suite des inondations et glissement de terrains provoqués par des fortes pluies dans le territoire de Kalehe au Sud-Kivu sous l’appui financier de la Direction du Développement et de la Coopération ‘’DDC’’, un projet exécuté par TPO DRC.

Le premier facilitateur monsieur Ghislain KATACHI, assistant programme protection-éducation au sein de TPO DRC a parlé de la protection de l’enfant en situation d’urgence. Il a fait savoir que le terme protection fait allusion àl’ensemble des mesures  de prévention et des réponses en lien avec la loi  pour favoriser les bien – être des enfants.

 La protection en urgence implique  les catastrophes naturelles, les mouvements des populations en besoins d’une réponse, les conflits armés et ethniques exposant  fortement les vies des populations et des enfants en particulier.

Ainsi   pour assurer  la protection de l’enfant il faut viser à réduire les risques et prévenir les abus, faire des droits de l’enfant une réalité, restaurer l’espoir et la dignité de l’enfant mais également créer un environnement protecteur de l’enfantsouligneGhislain KATACHI,

De son côté monsieur Bonfils CHERUGA, coordonnateur PSEA de UNFPA  Sud-Kivu est revenu sur les différentes formes des violences basées sur le genre. Celui-ci appelle les acteurs humanitaires, services de sécurité et leaders communautaires à la protection des bénéficiaires de l’assistance humanitaire  contre les exploitations et abus sexuels (EAS) à travers l’observance d’une bonne conduite en milieu professionnel et pendant les interventions. Une occasion de sensibiliser les participants sur les mécanismes de dénonciation des cas des EAS.

L’un des participants  monsieur MASHIMANGO CHIHEMBE Aristote, Représentant de l’Administrateur du Territoire de Kalehe  dans cette formation a dit : « je présente mes sincères félicitations à  TPO DRC qui a songé  organiser cette activité en faveur d’autres organisations. Durant trois jours, on a eu à apprendre  les formules et la méthodologie pour aborder les enfants, on a aussi été informés sur la loi portant protection de l’enfant, comment est-ce qu’on peut intervenir dans la protection de l’enfant et je sais que même les leaders communautaires ont eu à capitaliser cette matière. Cette formation n’est pas passée pour rien et cette matière va nous servir toute notre vie.  Chacun de nous a bien compris aussi  les notions reçues sur la PSEA, et pourra y accorder son importance et aussi prendra ses gardes »

Ces assises se sont tenues du 03 au 05 Aout 2023  dans les installations de la paroisse de IHUSI.

Publié par : SIFA NAMEGABE

SUD –KIVU : A kalehe la conseillère en matière humanitaire à l'ambassade de l'Allemagne loue le travail de TPO DRC dans la prise en charge psychosociale des victimes de la catastrophe.

publié le 2023-07-28 12:42:49

Rédigé par : SIFA NAMEGABE

Madame SABINE, conseillère en matière humanitaire à l'ambassade de l'Allemagne  est arrivée dans l'aire de santé de Bushushu/zone de santé de Kalehe, territoire de Kalehe au sud-kivu en République démocratique du Congo jeudi 27 juillet 2023 à la rencontre des victimes de la récente catastrophe naturelle. Sa mission avait  également  pour objectif d’apprécier personnellement le projet de Réponse d'urgence mis en œuvre conjointement par TPO DRC et SAD (santé et développement) avec l'appui financier de  Diakonie katastrophenhilfe.

Dans le cadre de ce projet les volets appui en vivres, AME (Articles ménagers essentiels) et Psychosocial sont mis en œuvre par TPO tandis que  le volet RMC est mis en œuvre par SAD dans les deux Aires  de Santé de Bushushu et Nyamukubi.

Pour le compte de TPO DRC, parlant de l'appui psychosocial qui est d'ailleurs le cheval de bataille de TPO DRC, Mme SABINE a été flattée par l'accompagnement psychosocial dont bénéficient les victimes de cette catastrophe grâce à l'approche basée sur la mise en place des maisons d'écoute  pour assurer une prise en charge psychosociale.

Diakonie Katastrophenhilfe appuie financièrement le projet :"contribution à la réduction de la vulnérabilité des communautés affectées par la catastrophe naturelle de Kalehe à travers une assistance multisectorielle dans la zone de santé de Kalehe,territoire de Kalehe, province du Sud Kivu" .

Notons que dans la suite  de madame SABINE la présence de OCHA a également été constatée.

Publié par : SIFA NAMEGABE

SUD -KIVU/KALEHE : Grâce à l’appui financier de la Direction du Développement et de la Coopération DDC, TPO DRC capacite les prestataires de soins sur le premier secours psychosocial.

publié le 2023-07-24 16:48:51

Rédigé par : Damien PEKE

Cette activité partie du 18 au 20 juillet 2023, a été  réalisée dans le cadre des Fonds additionnels au projet « Réponse aux besoins de prévention, protection et prise en charge des enfants et femmes affectés par les conflits armés au Sud-Kivu et Maniema » à la suite de la catastrophe naturelle de Kalehe/Sud-Kivu.

Le facilitateur monsieur Thierry MWIKIZA,responsable du programme psychosocial à TPO DRC a insisté sur la non-discrimination dans la prise en charge des victimes, discrimination liée au milieu de provenance, à la culture, au sexe et à l’apparence.

En tout il veut voir les prestataires de soins développer une écoute attentive en faveur de tous les cas.

Les participants ont exprimé leur satisfaction par rapport à cette formation et s’engagent à relayer les notions apprises au niveau des communautés :

 « Nous avons appris comment nous devons prendre en charge et orienter les cas  nous qui sommes membres de la communauté. Depuis la catastrophe qui s’est passée à Nyamukubi et Bushushu on  rencontre des gens qui ont besoin d’un appui psychosocial, difficile de les orienter car nous étions sous informés…, comme nous venons d’être formés nous allons passer dans des ménages répertorier ces cas et les orienter pour une prise en charge» renseigne Valéry TANGANIKA, Président du comité de santé de l’Aire de Santé MUHONGOZA.

A lui d’ajouter : «Nous remercions le Bailleur  DDC à travers TPO DRC qui ne cesse d’appuyer les gens en détresse. C’est  vraiment un besoin ici dans notre territoire de Kalehe, nous demandons au partenaire de ne pas cesser de nous appuyer et de former beaucoup plus de monde ».

Signalons qu'à cette formation s’ajoute d’autres qui ont été tenue par  TPO DRC entre autre la formation des animateurs des organisations à base communautaire sur l’appui psycho social, les lignes directrices des EAE(Espace Ami d’Enfant) et la protection de l’enfant en situation d’urgence, formation des membres des Réseaux Communautaires de Protection de l’Enfant concernant les notions de base sur l’appui psychosocial, les violences basées sur le genre et PSEA et une autre formation des Familles d’Accueil Transitoire (FAT) sur les lignes directrices des FAT pour ne citer que ça.

Publié par : SIFA NAMEGABE

TANGANYIKA :" Ma souffrance est atténuée", s’exprime un bénéficiaire d’un Appui en vivres et en Espèce dans le cadre du projet FH Kongolo.

publié le 2023-07-12 14:17:49

Rédigé par : Morgan KITENGE

Les FATS (Familles d’accueil transitoire)  ayant les ENA (Enfants non accompagnés) ont été appuyés par TPO DRC en vivre  le mois dernier dans la ville de Kongolo dans le cadre du projet réponse multisectorielle en protection de l’enfance et VBG dans la zone de santé de Kongolo, financé par le Fonds Humanitaire via IRC.

Au nombre de 12, les familles d’accueils ont bénéficié de l’assistance en vivre entre autre le riz, le haricot, l’huile, du sel, et tant d’autres produits  alimentaires suivis d’une enveloppe en terme d’appui financier.

Les 12 FATS  sont réparties  comme suit : 11 à Kongolo ville et 1 FAT à Benahamba.  un total de 20 ENA dont 19 à Kongolo Ville et 1 ENA à Benahamba.

De leur côté les bénéficiaires : «nous sommes si heureux et très contents pour ce grand soutient reçu, nos mots sont limités ; nous désirons que ce projet puisse être prolongé question de pouvoir soulager les souffrances de plusieurs autres personnes vulnérables qui ne sont pas ciblées.»

Ils ont par ailleurs remercié TPO DRC et IRC pour ce geste tout en leur demandant de continuer sur le même volet afin de lutter contre la pauvreté communautaire. Leur plus grand souhait est de voir le projet durer longtemps.

L’activité s’est déroulée à la base de TPO DRC/KONGOLO en présence des autorités étatiques, Divigenre et DIVAS, quelques membres du personnel TPO DRC et du chef de projet d’IRC Kongolo.

Publié par : SIFA NAMEGABE

Tanganyika : Organisation d’une formation Germe par TPO DRC pour les ESFGA et OEV sous l’appui financier des Fonds Humanitaire en RDC

publié le 2023-06-29 14:57:59

Rédigé par : Morgan KITENGE

 17 enfants dont 7 ESFGA (Enfants Sortis des Forces et Groupes Armés) et 10 OEV (Orphelins et autres Enfants Vulnérables) ont pris part à cette formation de 5 jours clôturée le  24 juin qui s’est tenue dans l’aire de santé de Benahamba et Kasea dans la province du Tanganyika.

Cette formation organisée dans le cadre du projet  « réponses multisectorielle dans la protection de l’enfant et VBG dans la zone de santé de Kongolo » financé par Fonds Humanitaire via IRC était sous le thème : ‘’KITABU YA MFUKO’’c’est-à-dire  cahier de charge pour la gestion du capital. Il était question d’inculquer aux enfants comment un capital peut être géré, comment calculer les dépenses et aussi comment retenir son bénéfice.

Notons que cette formation GERME se veut celle de mieux gérer une entreprise, afin de pousser les enfants à s’auto prendre en charge par la création des AGR (Activités Génératrices des Revenues).

Tous les enfants chacun avait proposé dans quoi il veut être formé et évoluer ; c’est ainsi qu’il y a ceux qui avaient proposé l’élevage et d’autres la création du restaurant et bien d’autres activités. Soulignons qu’après cette formation chaque enfant est en mesure de gérer son capital pour obtenir un bénéfice, gérer longuement son ARG selon qu’elle lui serait accordée par TPO DRC dans les jours très proches.

La protection de l’enfant est un combat de chaque jour pour TPO DRC.

Publié par : Jeannette BISIMWA

TANGANYIKA : TPO DRC remet à la population deux bâtiments abritant l’espace amis d’enfants et l’espace sûr pour l’écoute des survivantes des VBG

publié le 2023-06-29 14:44:15

Rédigé par : Morgan KITENGE

Remise officielle le 22 juin 2023 dans le  territoire de Kongolo en province du Tanganyika de l’espace amis d’enfants et d’un carrefour communautaire dénommé «  l’espace sûr ».

La remise officielle de ces deux infrastructures du projet a été effectuée par l’Administrateur du Territoire de Kongolo dans le cadre du projet « réponses multisectorielle dans la protection de l’enfant et VBG dans la zone de santé de Kongolo. »

Il s’agit d’un bâtiment qui encadre actuellement 3363 enfants (1743 filles et 1620 garçons) correspondant à un EAE (Espace ami d’enfants) et d’un carrefour communautaire qu’il a convenu d’appeler Espace sûr.

L’espace ami d’enfants permet aux enfants de jouer, de rire et de se reconstruire. Il crée un peu de répit aux enfants affectés par les conflits et la violence en offrant des activités surveillées et structurées qui répondent aux besoins de protection, d’éducation et de soutien psychosocial aux enfants et aux adolescents dans un cadre sécurisé .

Il sera aussi un cadre idéal devant permettre entre autres à identifier les enfants ayant des problèmes sociaux et les enfants les plus à risque. L’espace est géré conjointement par TPO DRC et les responsables de cette école.

En présence d’une foule immense d’enfants participant aux activités, du staff de mise en œuvre du projet (TPO-IRC), des animateurs affectés à l’encadrement des enfants, des responsables de l’école primaire Nguvu-Moba (enseignants et Directeur), les chef des services des Affaires Sociales et du Genre, Famille et Enfant, de l’entrepreneur ayant réalisé les travaux de ces deux ouvrages et des membres de la communauté, la coupure du ruban symbolique a été faite  par l’administrateur du Territoire, monsieur Jean-paul Ngongo Mbokamiba, à la grande satisfaction et sous les ovations de l’assistance.

Et l’espace sûr conçu pour l’écoute et/ou la référence des survivantes des VBG vers des services de prise en charge adéquate, un bâtiment érigé sur un site très stratégique, dans l’enceinte de l’Hôpital Général de Kongolo, pour fournir un soutien indispensable aux femmes vulnérables de la communauté et aux déplacées dans la région.

Cet espace va aussi servir d’un carrefour communautaire qui permet des rencontres de pointe entre les Agents psychosociaux et les femmes et filles ayant survécus à un acte de violence basée sur le genre.

Publié par : Jeannette BISIMWA

Kalehe : TPO DRC apporte son assistance en kits AME, kits de dignité, vivres et non vivres aux victimes de la catastrophe naturelle du 04 au 05 Mai sous l’appui financier de Diakonie

publié le 2023-06-27 07:38:59

Rédigé par : Destinolas BWENGE

La distribution est partie du 19 au 25 juin 2023 notamment dans les aires de santé de Bushushu et Nyamukubi sur 3 sites dont Rambira,Changuhe et Nyamukubi.

Sourire aux lèvres, femmes, filles et hommes ont été émerveillés par ce soutien apporté par TPO DRC à travers le bailleur des fonds Dkh.

«J’ai reçu 5 litres et 400 mili litres d’huile végétale, le sel environ 1kg et le sucre 2,7Kgs, cette ration va vraiment nous aider car nous sommes en difficulté depuis la catstrophe .La vie est devenue très difficile, mais grâce à cette aide des vivres et de non vivre que nous venons de recevoir, nous voici encore avec un sourire d’espoir et de satisfaction. Nous disons merci à TPO et à son bailleur Diakonie pour cette volonté et bonne fois », AMINA NYAMIGANGU l’une des bénéficiaires.

EVA NALUHA, femme allaitante, après avoir reçu son kit de dignité n’a pas manqué de témoigner : « je suis très contente de voir TPO DRC nous venir en aide nous les mamans qui allaitons à travers ce kit de dignité, et ces vivres composés d’huile, de sel et du sucre. Vraiment nous disons grand merci et nous le recommandons de continuer à nous aider et aussi au partenaire Diakonie qui a donné le moyen financier à TPO DRC de nous aider encore dans d’autres domaines et d’aider d’autres victimes comme nous. »

autre bénéficiaire, Venace MUFANJALA avec son kit sur la tête, « je viens de recevoir mon kit composé des casseroles, des blanquettes, des savons, une natte, une louche, un seau et un bidon. Merci TPO. Merci Diakonie pour tout ce que vous venez de faire à la population de kalehe particulièrement celles de Bushushu et Nyamukubi. »

Signalons que ce projet exécuté dans ces 2 aires de santé notamment Bushushu et Nyamukubi, a 3 volets : Appui psychosocial aux victimes de la catastrophe, Assistance en kit AME, Kit de dignité et Vivre mise en œuvre par TPO DRC et la réponse RMC mise en œuvre par SAD.

Ce projet a comme objectif principal d’améliorer la résilience des sinistrés et des populations hôtes notamment les femmes enceintes et allaitantes, les personnes vivants avec handicap, les autres membres des communautés ayant subi les conséquences du catastrophe naturel du 4 au 5 Mai 2023.

">

1494 ménages bénéficient des kits AME (Articles Ménagers Essentiels), 950 bénéficiaires des kits de dignité et 5846 bénéficiaires des vivres, assistance de TPO DRC sous le financement de Diakonie Katastrophenhilfe « Dkh ».

C'est dans le cadre de son projet:" contribuer à la réduction de la vulnérabilité des communautés affectées par la catastrophe naturelle de Kalehe à travers une assistance multisectorielle dans la zone de santé de Kalehe, en territoire de Kalehe, province du sud-kivu".

La distribution est partie du 19 au 25 juin 2023 notamment dans les aires de santé de Bushushu et Nyamukubi sur 3 sites dont Rambira,Changuhe et Nyamukubi.

Sourire aux lèvres, femmes, filles et hommes ont été émerveillés par ce soutien apporté par TPO DRC à travers le bailleur des fonds Dkh.

«J’ai reçu 5 litres et 400 mili litres d’huile végétale, le sel environ 1kg et le sucre 2,7Kgs, cette ration va vraiment nous aider car nous sommes en difficulté depuis la catstrophe .La vie est devenue très difficile, mais grâce à cette aide des vivres et de non vivre que nous venons de recevoir, nous voici encore avec un sourire d’espoir et de satisfaction. Nous disons merci à TPO et à son bailleur Diakonie pour cette volonté et bonne fois », AMINA NYAMIGANGU l’une des bénéficiaires.

EVA NALUHA, femme allaitante, après avoir reçu son kit de dignité n’a pas manqué de témoigner : « je suis très contente de voir TPO DRC nous venir en aide nous les mamans qui allaitons à travers ce kit de dignité, et ces vivres composés d’huile, de sel et du sucre. Vraiment nous disons grand merci et nous le recommandons de continuer à nous aider et aussi au partenaire Diakonie qui a donné le moyen financier à TPO DRC de nous aider encore dans d’autres domaines et d’aider d’autres victimes comme nous. »

autre bénéficiaire, Venace MUFANJALA avec son kit sur la tête, « je viens de recevoir mon kit composé des casseroles, des blanquettes, des savons, une natte, une louche, un seau et un bidon. Merci TPO. Merci Diakonie pour tout ce que vous venez de faire à la population de kalehe particulièrement celles de Bushushu et Nyamukubi. »

Signalons que ce projet exécuté dans ces 2 aires de santé notamment Bushushu et Nyamukubi, a 3 volets : Appui psychosocial aux victimes de la catastrophe, Assistance en kit AME, Kit de dignité et Vivre mise en œuvre par TPO DRC et la réponse RMC mise en œuvre par SAD.

+6

Ce projet a comme objectif principal d’améliorer la résilience des sinistrés et des populations hôtes notamment les femmes enceintes et allaitantes, les personnes vivants avec handicap, les autres membres des communautés ayant subi les conséquences du catastrophe naturel du 4 au 5 Mai 2023.

Publié par : Jeannette BISIMWA

Nous suivre

Page Facebook

Rapports Annuels

Restez connecter

Nos partenaires techniques, financiers et bailleurs de fonds