FIZI 25 Octobre 2021: Assistance en AMEs et WASH à Baraka territoire de Fizi pour assister 1569 Ménages dans le cadre de TPO UniRR (Unicef Réponse Rapide).

publié le 2021-10-25 22:54:37

Rédigé par :

La troisième sortie de TPO DRC pour l’assistance humanitaire avec le financement d’UNICEF dans le cadre du projet UniRR (Unicef Réponse Rapide) vient d’assister 1689 ménages déplacés en provenance du haut et moyen  plateau du territoire de Fizi, précisément dans la zone de Bibokoboko qui ont trouvé refuge dans différentes communes de Baraka dont Katanga, Baraka centre et Kalundja.

Cette intervention de Baraka  dans le stade catholique MAENDELEO et sur le site de BANYAMULENGE à Mshimbaki amène le chiffre  à un cumule de 6747 ménages assistés en Kits AMEs et WASH par TPODRC. Dans le cadre de ce projet d’urgence. Ces chiffres sont repartis sur 3inteventions dont 3022 ménages à KAZIBA et BURHNYI, 2029 ménages pour CHULWE en territoire de Kabare, Shabunda et Walungu.

Publié par :

Kalehe: Atelier de plaidoyer sur la Nutrition auprès de l'AT et les élus du territoire de Kalehe

publié le 2021-10-20 20:32:30

Rédigé par :

L’Organisation TPO/RDC a mené le plaidoyer auprès des députés élus de Kalehe et du gouvernement provincial pour qu’ils s’impliquent dans la lutte contre la malnutrition signalée dans cette contrée.

12% des habitants du territoire de Kalehe souffrent de mal nutrition et les personnes les plus touchées sont les enfants de zéro à deux ans. Le séminaire au cours duquel le plaidoyer a été mené a eu lieu au centre commercial d’Ihusi dans le territoire de Kalehe.

Lors des échanges, le médecin chef de zone de santé de Kalehe Marie Paul Cirimwami renseigne que la mal nutrition est causée par le déplacement massif des populations à cause des guerres à répétition dans cette partie du sud Kivu.

Cette situation ne permet pas aux agriculteurs de mener leurs activités champêtres et sont voués à la misère et la faim. Le docteur Marie Paul Cirimwami invite tout le monde à s’impliquer dans la protection des intrants et aliments thérapeutique au profit de mal nourris.

De son coté, l’assistante technique au programme national de nutrition  au sud Kivu Chouchou Nfundiko appelle les femmes enceintes à respecter le programme de consultation prénatale qui permet d’épargner les enfants de ce danger.

Pour sa part, la coordinatrice des programmes chez TPO Liliane Katindi remercie le partenaire qui les accompagne dans la sensibilisation contre cette maladie à Bunyakiri et à Kalehe dans le territoire qui porte le même nom.

Prenant la parole, le coordonnateur du programme nutrition chez UNICE sud Kivu – Maniema le docteur Robert Burume estime qu’il ne faut pas se limiter seulement à la suspension des personnes qui détournent les intrants mais il faut aller plus loin jusqu’à la justice.

Les députés provinciaux élus de Kalehe ont participé à cet atelier, leur représentant Nestor Balyana précise qu’ils mèneront un plaidoyer auprès du gouvernement provincial pour qu’un arrêté interdisant la vente des intrants et aliments thérapeutiques soit signé.

Présent à l’atelier, le ministre provincial de la santé Cosmos Bishisha renseigne qu’il parlera avec le gouverneur pour peaufiner des stratégies afin que la chaine d’approvisionnement en intrants et aliments thérapeutiques soit sécurisée et éviter tout détournement y relatif.

Le curé de la paroisse de Kalehe Maschack Nakuhire, les infirmiers titulaires des centres de santé, le représentant de la 8ème CEPAC et d’autres partenaires œuvrant dans le secteur de la santé ont pris part à cet atelier

Publié par :

CARITAS CONGO ASBL AVEC SES PARTENAIRES TPO DRC ET BDOM

publié le 2021-06-28 14:03:56

Rédigé par :

SOUS L’APPUI FINANCIER DE LA COOPERATION SUISSE (DDC) LANCE OFFICIELLEMENT A KALEHE AU SUD-KIVU LE PROJET INTEGRE NUTRITION ET SANTE (PINS) DANS LES ZONES DE SANTE  A KALEHE ET KIROTSHE

Publié par :

Sud-Kivu :TPO-DRC présente au gouvernement provincial les projets exécutés avec le financement du Fond Humanitaire.

publié le 2021-01-28 14:57:52

Rédigé par :

L’Organisation Transculturelle psychosociale  TPO DRC, a organisé ce Mardi 26 janvier 2021 à l’intention des autorités provinciales et services étatiques techniques une journée d’information sur les activités menées dans son projet d’éducation et violences sexuelles basées sur le genre à Fizi, Kimbi-Lulenge et Shabunda.


Selon le Directeur Pays de TPO-DRC , Doris BENGIBABUYA, il était question d’informer les autorités provinciales et services étatiques techniques sur les différentes activités de ces projets en tenant compte de  l’aspect important de la recevabilité.

Ce projet financé par Fond Humanitaire vient  répondre aux besoins d’éducation des enfants  et des victimes des violences sexuelles basées sur le genre fortement affectés par la crise. Ce projet mettra en œuvre les activités de réponses pour une période de 12 mois en éducation et 12 mois pour les violences basées sur le genre à Shabunda et à Fizi.
Doris Bengibabuya indique que l’Etat congolais doit être au courant des activités que son institution exécute au Sud-Kivu.

Publié par :

Kalehe : les intrants et aliments thérapeutiques vendus aux marchés noirs au détriment des malades

publié le 2020-10-05 14:39:39

Rédigé par :

L’Organisation TPO/RDC a mené le plaidoyer auprès des députés élus de Kalehe et du gouvernement provincial pour qu’ils s’impliquent dans la lutte contre la malnutrition signalée dans cette contrée.
12% des habitants du territoire de Kalehe souffrent de mal nutrition et les personnes les plus touchées sont les enfants de zéro à deux ans. Le séminaire au cours duquel le plaidoyer a été mené a eu lieu au centre commercial d’Ihusi dans le territoire de Kalehe.
Lors des échanges, le médecin chef de zone de santé de Kalehe Marie Paul Cirimwami renseigne que la mal nutrition est causée par le déplacement massif des populations à cause des guerres à répétition dans cette partie du sud Kivu.
Cette situation ne permet pas aux agriculteurs de mener leurs activités champêtres et sont voués à la misère et la faim. Le docteur Marie Paul Cirimwami invite tout le monde à s’impliquer dans la protection des intrants et aliments thérapeutique au profit de mal nourris.
De son coté, l’assistante technique au programme national de nutrition  au sud Kivu Chouchou Nfundiko appelle les femmes enceintes à respecter le programme de consultation prénatale qui permet d’épargner les enfants de ce danger.
Pour sa part, la coordinatrice des programmes chez TPO Liliane Katindi remercie le partenaire qui les accompagne dans la sensibilisation contre cette maladie à Bunyakiri et à Kalehe dans le territoire qui porte le même nom.
Prenant la parole, le coordonnateur du programme nutrition chez UNICE sud Kivu – Maniema le docteur Robert Burume estime qu’il ne faut pas se limiter seulement à la suspension des personnes qui détournent les intrants mais il faut aller plus loin jusqu’à la justice.
Les députés provinciaux élus de Kalehe ont participé à cet atelier, leur représentant Nestor Balyana précise qu’ils mèneront un plaidoyer auprès du gouvernement provincial pour qu’un arrêté interdisant la vente des intrants et aliments thérapeutiques soit signé.
Présent à l’atelier, le ministre provincial de la santé Cosmos Bishisha renseigne qu’il parlera avec le gouverneur pour peaufiner des stratégies afin que la chaine d’approvisionnement en intrants et aliments thérapeutiques soit sécurisée et éviter tout détournement y relatif.
Le curé de la paroisse de Kalehe Maschack Nakuhire, les infirmiers titulaires des centres de santé, le représentant de la 8ème CEPAC et d’autres partenaires œuvrant dans le secteur de la santé ont pris part à cet atelier

Publié par :

Kalehe : 120 Jeunes appuyés en kits de reinsertion économique

publié le 2020-09-16 14:30:33

Rédigé par :

120 jeunes finissants la formation professionnelle viennent d'être  appuyés en kits de réinsertion selon les filières. Les métiers suivants étaient au centre de cet apprentissage qui a duré 6 mois : mécanique moto, coupe et couture, coiffure et esthétique. Au total 18 groupes repartis dans 3 villages dans le groupement de  MBINGA SUD dont Bushushu, Muhongoza et Kasheke dans le territoire de KALEHE province du Sud-Kivu. C'est dans le cadre du projet "KIJANA NA KAZI" financé par la fondation Turing à travers WCH et exécuté par TPO-DRC.

Publié par :

Bunyakiri : Activités psychosociales et encadrement des enfants victimes de psychotraumatisme au sein des EAE

publié le 2020-09-16 13:25:05

Rédigé par :

Psychothérapie de groupe  en faveur des  enfants en situation  de détresse psychologique causée par le stress cumulatif vécu au sein des familles et communautés respectives. Une activité psychosociale organisée  à l’EAE (Espace Amis d’Enfants) de Maibano dans la zone de santé de Bunyakiri   par les APS (Assistants Psychosociaux) et les animateurs formés, afin d'améliorer la dynamique psychique des enfants et filles affectés par les conflits sociaux. 

Ces activités  appuyées par TPO-DRC s'inscrivent dans le cadre du projet "WANAUME TUPIGANISHE UJEURI" sous le financement de la DDC-GL/PPR.

Publié par :

KALEHE-BUNYAKIRI : La DDC visite les activités exécutées par l’ONG TPO DRC dans son projet PEEMIR.

publié le 2020-09-15 10:06:03

Rédigé par :

Une délégation composée des représentants de la DDC Bukavu et de TPO-DRC s’est rendue à Bunyakiri en territoire de Kalehe le 18 Août 2020.C’est dans l’objectif de permettre à la DDC de se faire une idée exacte des acquis du projet PEEMIR mis en œuvre par TPO dans la zone de santé de Bunyakiri plus précisément sur l’axe Bulambika - Mironge - Burogoya.

Cette mission a été organisée avant la fin du projet au mois d’Août 2020. Dans cette mission, la DDC a été représentée par son chargé des programmes, Mr. Déo BASHIBIRANE accompagné du Directeur Pays de TPO  DRC, Mr. Doris BENGIBABUYA ainsi que des staffs TPO associés au programme PEEMIR.

Publié par :

Mais quid de ce projet ?

publié le 2020-09-15 10:04:52

Rédigé par :

Selon Ingénieur Bismarck LUTALANGWA, Officier du volet chaîne de valeur chez  TPO DRC, dans le cadre de ce projet PEEMIR, Programme Energie et Emploi en Milieu Rural, plusieurs activités ont été réalisées dans le territoire de  Kalehe à Bunyakiri dans le volet chaîne de valeur. Tout a commencé par la formation des enquêteurs-idenficateurs qui sont partis sur terrain pour identifier les bénéficiaires, notamment les producteurs d'ananas, comme la phase expérimentale a été consacrée à cette filière. Ensuite, le projet a appuyé les producteurs d’ananas dans le groupement de Lubengera où ils ont été sensibilisés, regroupés en GPA (groupement des producteurs d'ananas), puis formés sur les bonnes techniques culturales. Il y a eu également une équipe des jeunes agris preneurs membres d’une initiative de fabrication de jus, qui bénéficient des séances des formations sur la transformation, conservation et commercialisation de jus d’ananas mais aussi sur l’entrepreneuriat et gestion. Au-delà des formations organisées pour renforcer les capacités des bénéficiaires, ce projet a aussi doté à l'IFJAM (Initiative de Fabrication du Jus d'Ananas Mulyirano) des outils de gestion pour mieux tenir la comptabilité de leurs activités financières, une machine avec accessoires de transformation de jus d’ananas pour faciliter la production, des kits en équipements et matériels  et l’appui en installation des points/ maison de vente pour faciliter la commercialisation des produits transformés, enfin, une prime pour les chargés de vente de jus pendant la période de 6 mois, considérée de démarrage.

« Cette initiative a permis aux bénéficiaires de produire par exemple plus de 1000 litres de jus d’ananas par jour, ce qui n’était pas le cas auparavant où il était difficile de produire 10 litres », indique Mr. Bismarck LUTALANGWA.     

Cette mission de deux jours a permis aussi de visiter les travaux de réhabilitation du kilomètre témoin sur la route/tronçon de Bulambika,Maibano,CEBUMBA  ainsi que le reste de cette route de déviation (Burogoya- Mukaba, Kichanga/CS de Bunyakiri) pour laquelle TPO a fait le plaidoyer afin de permettre de relier les deux bouts de la route nationale n°3 coupée au niveau du centre commercial de Bulambika.

Ce projet a aidé pour l’ouverture des coopératives agricoles et les autres unités de production et de transformation.

« A toute la communauté de Bunyakiri de comprendre que sans la promotion de l’agriculture, aucune entité ne peut espérer à un développement », alerte  Mr Bismarck LUTALANGWA.

Publié par :

Ce projet a-t-il contribué pour le développement des entités ?

publié le 2020-09-15 10:03:30

Rédigé par :

Le projet a aussi intervenu dans le volet micro finance dans cette zone. Certains bénéficiaires ont témoigné comment les différents projets menés par TPO DRC, ont aidé dans leur prise en charge. Certains regroupés dans leurs structures AVEC et MUSO, ont reçu des formations sur la gestion de leur structure, l’entreprenariat ou création et gestion d’un AGR (Activité Génératrice des Revenus).

« Je remercie TPO qui nous a donné une formation par rapport aux années passées. C’est vrai nous étions dans le MUSO mais on n’avait pas des formations. Par cette formation, nous savons déjà comment s’auto prendre en charge. Nous savons déjà comment créer l’AGR pour préparer la vie de demain. Après avoir suivi la  formation, j’ai demandé du crédit et j’ai acheté une machine à coudre car je savais coudre. Je continue toujours à épargner une fois que les clients me payent car je connais maintenant les avantages de l’épargne. », Témoigne Mme Yvette KULOLA, bénéficiaire de MUSO Amani.

Je remercie aussi TPO et son bailleur la DDC. Étant ex combattant, je ne savais plus comment intégrer la communauté mais j’ai reçu la grâce d’intégrer l’équipe des cantonniers qui réhabilitaient le 1km témoin de la route des dessertes agricoles. Nous avons étaient sensibilisés sur les avantages d’une AVEC et nous avons créé aussi une AVEC ensuite nous avons  bénéficié d’une formation sur l’entreprenariat ou création et gestion d’un AGR (Activité Génératrice des Revenus). Avec mes épargnes, j’ai acheté une parcelle, je suis associé dans une AGR collective. Nous avons acheté un moulin de transformation de farine de manioc avec mes collègues cantonniers. J’ai aussi une AGR individuelle d’élevage des volailles (poules et canards). ASAMBAKE, cantonnier et membre de l’AVEC THIMO.

Publié par :

Le projet a-t-il satisfait et que faire pour le pérenniser ?

publié le 2020-09-15 10:01:01

Rédigé par :

Le Chargé des Programmes au bureau de la Coopération Suisse en République Démocratique du Congo Déo BASHIBIRANE, après avoir visité les activités dans différents volets du projet PEEMIR, pense que le résultat principal de ce projet est atteint.

« C’était d’abord un projet pilote. Et comme projet pilote nous voulions d’abord tester l’hypothèse qui est  à la base de tout le programme. Comme je le dit, c’était un programme de production de l’énergie électrique dans l’hypothèse que si cette énergie est disponible dans la communauté, elle peut booster les activités économiques mais à la condition que les acteurs économiques aient facilement un accès aux finances. Ensuite, sachant que tout Bunyakiri est une zone principale agricole, nous avons donc accès toute l’hypothèse du programme sur le fait que la disponibilité de l’argent et de l’énergie va promouvoir justement la production agricole et sa transformation .Et maintenant  sur 1km témoin nous avons essayé de voir s’il est possible de réhabiliter les principales routes des dessertes agricoles afin de relier les zones de production aux zones de consommations et de transformations. Ce que je viens de voir me réconforte que sans trop de machines il est possible de travailler.», explique Déo BASHIBIRANE.

Il invite par ailleurs la communauté à la maintenance et l’auto prise en charge après intervention pour une pérennisation.

« Travaillez sur une route c’est bon mais la maintenir c’est beaucoup plus meilleure. Et là, le défi est réel. Je pense que le partenaire TPO, toute la communauté, les autorités locales et les leaders de la société civile, il y a  des réflexions à faire sur comment maintenir les routes qui ont été réhabilitées. », recommande Mr. Déo BASHIBIRANE.

Ce dernier  promet que la Coopération Suisse va continuer à financer le système communautaire dans cette zone ou le projet est mis en œuvre vu son impact pertinent pour le développement économique de la communauté.


Publié par :

BUNYAKIRI : Trois agences des Nations Unies visitent le projet conjoint.

publié le 2020-09-03 10:34:58

Rédigé par :

Une équipe composée des agences UN (Unicef, PAM,FAO ) et les partenaires de mise en œuvre ( INTERSOS,TPO-DRC,MDA et UEFA ) s’est rendue à Bunyakiri du 18 au 22 Août 2020 pour se rendre compte de l’évolution du projet de renforcement de l’approche intégrée et multisectorielle dans la lutte contre la malnutrition chronique dans la zone de santé de Bunyakiri qu’exécute tous les partenaires de mise en œuvre dont TPO-DRC sous le financement de la DDC.

L’objectif de cette mission conjointe qui s’appuie sur différentes stratégies proposées récemment par les agences, était  d’apprécier le niveau de mise en œuvre des activités du projet et préparer la visite du donateur DDC prévue au cours de la deuxième quinzaine du mois de septembre 2020.

TPO-DRC qui s’occupe  du volet PCIMA (Prise en charge intégrée de la malnutrition aigüe)  et NAC (Nutrition à assise  communautaire) dans ce projet, envisage combattre la malnutrition dans 13 aires de santé de la zone  de santé de Bunyakikri selon l’enquête réalisée en 2016 révélant  le taux de  71,1% de la malnutrition chronique.

Publié par :

Nous suivre

Page Facebook

Rapports Annuels

Restez connecter

Nos partenaires techniques, financiers et bailleurs de fonds