TANGANYIKA : Impact des activités de TPO DRC dans le village Eliya, une zone de retour des déplacés dans le territoire de Kalemie.

publié le 2022-06-15 15:37:21

Rédigé par : Denise RUKUNDO

C’est depuis 2016 que les guerres intercommunautaires  ont déséquilibré le cours normal de la vie des habitants de la province du TANGANYIKA.

Cette situation n’a pas laissé de côté Feza MUSANGU, une jeune fille de 16 ans, qui a été enceinté en étant mineure .Elle donne son témoignage : «  Nous étions dans notre village et les milices Twa (pygmées) sont venues elles nous ont attaqué et nous avons fuis, certaines femmes de notre village ont été violées, des hommes tués et forcés de rejoindre le groupe des milices, après nous avons été obligés de fuir à plus de 60 Km de notre village,  j’ai été engrossé au moment où nous étions en train de fuir, lorsque nous étions déjà installés dans le camps des déplacés ici dans le village ELIYA, je ne pouvais plus  poursuivre mes études car je devais m’occuper de mon enfant. Mais lorsque UNICEF avec les agents de TPO DRC sont venus sensibiliser  dans notre camps des déplacés, ils nous ont encouragé à retourner à l’école,  nous ont remis les fournitures scolaires et nous avons repris les études. Quand je pars à l’école c’est ma mère qui s’occupe de mon enfant,»  a-t-elle témoigné en remerciant TPO DRC et UNICEF.

 En plus de ce témoignage, Des avancés se font voir sur terrain  depuis la présence de l’UNICEF et les agents de TPO DRC .Grâce à la sensibilisation dans le camp des déplacés, plusieurs jeunes  ont repris le chemin de l’école. 

L’école primaire MANGAPI, se trouvant dans le village Eliya  et qui est  bénéficiaire des activités de TPO DRC accueille plus de 1120 élèves, dont 551 garçons et 569 filles en moyenne de 280 élèves par classe. Parmi ces élèves, il y a des enfants qui sont sortis des forces et groupes armés, des filles qui sont sorties des mariages précoces, il y a également des jeunes filles qui ont abandonné les études à cause des grossesses précoces.

Le surpeuplement d’enfants dans l’école MANGAPI est dû à la promotion de la gratuité de l’enseignement primaire par le gouvernement Congolais depuis 2020. Mais aussi la sensibilisation faite dans ce groupement par TPO DRC a motivé  beaucoup d’enfants à retourner à l’école.

Un projet de TPO DRC en réponse aux besoins des enfants déplacés de Kalemie.

 L’engouement d’enfants dans l’école primaire MANGAPI a occasionné quelques difficultés dans  la gestion des classes pléthoriques par manque des salles de classes et le manque des enseignants qualifiés. C’est dans ce sens que TPO grâce au financement de son partenaire technique UNICEF a exécuté un projet de réponses d’urgence aux besoins d’éducation et de protection des enfants déplacés et retournés, affectés par les conflits intercommunautaires dans le territoire de Kalemie, province du TANGANYIKA.      

Les activités que TPO DRC a réalisées dans le site d’ELIYA, à l’école primaire MANGAPI se subdivisent en deux volets. Le volet de protection et le volet d’éducation.

Dans le volet protection, les activités réalisées se portent sur l’accompagnement psychosocial des survivantes des violences sexuelles, des enfants sortis des mariages précoces et des enfants victimes des grossesses précoces ; l’encadrement des jeunes garçons dans l’apprentissage de coiffure pour hommes parmi eux, des enfants sortis des forces et groupes armés et une mise en place d’un espace amis d’enfants qui contribue également en salle de classes pour l’école MANGAPI  dans l’ avant -midi.

Dans l’accompagnement Psychosocial, les enfants et les jeunes filles apprennent la fabrication des savons, le tissage des paniers, bénéficient des moments de partage, de réflexion et des conseils avec les assistantes psychosociales dans le but de lutter contre les traumatismes dus à la guerre que ces enfants ont connu dans leurs villages.

Zawadi KALUNGA nous parle des bienfaits de cet accompagnement psychosocial : « Lorsque nous finissons les cours à 12h, nous revenons à l’école vers 14 heures pour profiter de  l’espace amis d’enfants ; dans l’espace nous les jeunes filles nous sommes encadrées par des dames assistantes psychosociales, elles nous enseignent à savoir comment nous tenir face à des situations traumatisantes, en évitant  de penser constamment à ce que nous avons vu ou vécu  pendant la guerre, elles nous enseignent à prendre soin de nous en tant que jeunes filles et à nous concentrer sur les études, nous devons éviter de nous précipiter dans le mariage avant d’atteindre l’âge adulte ou avant de terminer nos études. Elles nous enseignent également comment nous pouvons nous auto prendre en charge au travers le métier de tissage de panier et la fabrication de savon. Je remercie UNICEF et TPO DRC qui nous ont aidés à reprendre nos études et qui ont mis en place cet espace amis d’enfants qui nous est vraiment très utile et qui est un lieu sûr et protecteur pour nous. », A-t-elle dit.

Sensibilisation des jeunes garçons par les animateurs de l’EAE.

Les jeunes garçons sont également sensibilisés par les animateurs de l’EAE et leurs enseignants, surtout  dans la prévention des grossesses précoces mais aussi ils participent aux activités de l’espace amis d’enfants. L’activité qui intéresse plus les jeunes garçons fréquentant cet espace est l’apprentissage de la coiffure pour homme et le jeu de football.

Les activités réalisées dans le volet éducation se portent sur la formation des enseignants, l’identification et l’enregistrement des enfants dans les cours des récupérations avant leur intégration dans le système scolaire normal, une mise en place des activités génératrices des revenues (AGR) dans 10 écoles des villages qui ont été les plus touchés par les conflits intercommunautaires.     

Rappelons que cette école a reçu la visite d’une délégation Suédoise  le 02 Avril 2022. Les représentants de l’ambassade de Suède et le partenaire technique UNICEF.

Pendant la visite de la délégation Suédoise, le directeur de l’Ecole Primaire MANGAPI Boniface MAZOMBWE, après avoir présenté les activités réalisées au sein  de son école à la délégation, n’a pas manqué de remercier  UNICEF et son partenaire de mise en œuvre TPO DRC pour les activités qui ont été réalisées dans son école. Mais il n’a pas manqué de donner quelques recommandations pour  soutenir plus les jeunes filles dans la réinsertion économique en multipliant d’autres AGR comme un salon de coiffure pour dames, un atelier de couture et de menuiserie. Cette visite s’est portée sur les activités qui ont été réalisées par UNICEF au travers son partenaire  de mise en œuvre TPO DRC.

Publié par : Jeannette BISIMWA

SUD-KIVU : TPO DRC partage les informations sur ses projets en cours 2022 dans une matinée de redevabilité auprès des Autorités Etatiques.

publié le 2022-06-14 18:27:58

Rédigé par : Sifa NAMEGABE

Le Ministre provincial de la santé au Sud-Kivu son excellence Masine KINENWA félicite les efforts de l'organisation TPO DRC. Il se réjouit de voir que tous les projets en cours dans cette organisation entrent dans le plan d'action prioritaire de la province. Le ministre provincial de la santé au Sud-Kivu s'est ainsi exprimé lors d'une Matinée de redevabilité auprès des autorités étatiques ce 14 juin 2022 organisée par TPO DRC.

Lors de cette session de partage d'informations sur les projets TPO DRC en cours 2022, le ministre provincial de la santé a insisté sur la redevabilité qui doit être au centre des interventions de TPO DRC tout en réitérant la collaboration du gouvernement avec l'organisation TPO DRC pour mener à bon port les activités en faveur de la population.

Pour sa part, Madame le Ministre de l’Education est revenu sur la contribution de TPO DRC au travers de ses interventions, au plan local de développement et a recommandé à TPO DRC de ne pas se limiter dans les missions conjointes de suivi au niveau des Sous-Divisions mais de convier aussi souvent le Ministère.

Madame KINJA MWENDANGA, Commissaire général en charge du genre, famille et enfant quant à elle, a remercié TPO DRC pour l’initiative et solliciter dans la prise en charge des enfants de prendre toujours en compte les orphelins et autres enfants vulnérables.

Au total 5 projets en cours en 2022 ont été présentés ce jour aux autorités provinciales entre autre : Le projet Réponse aux besoins de prévention, protection et prise en charge des enfants et femmes affectés par les conflits armés au Sud -Kivu et Maniema; Le projet UNICEF Réponse Rapide; Le projet Réponse d'urgence en santé de la reproduction, en prévention des conséquences des VBG dans la province de l'Ituri, Maniema, Tanganyika, Nord et Sud Kivu; Le projet Réponse appropriée aux besoins de protection des enfants affectés par la crise due aux conflits armés dans le territoire de shabunda . Pour terminer, Masine KINENWA ministre provincial de la santé et Geneviève MIZUMBI ministre provinciale de l’éducation, ont invité l'organisation TPO DRC à gérer en bon père de famille les fonds reçus des différents bailleurs afin de contribuer à l’amélioration des conditions de vie des bénéficiaires.

Pour sa part Madame Liliane KATINDI coordinatrice programme et représentante du Directeur Pays TPO DRC dans ces assises, cette activité entre dans le cadre de solidifier l’engagement de TPO DRC de soutenir l’état congolais. Elle a remercié les bailleurs qui ont appuyé TPO DRC dans l’accompagnement des activités à savoir, l’Unicef, la Direction de Développement et de Coopération, FHRDC, Caritas Congo, l’UNFPA, MONUSCO, War Child Hollande,CPI,Street Child,Diakonie.

Devant les autorités provinciales, Liliane KATINDI a ému le vœu de voir certaines taxes exonérées surtout quand il s’agit d’importation des kits et matériels pour des fins d'aide humanitaires, rendre accessible des milieux ciblés par le projet entre autre Shabunda ,Kalehe, Nyangezi, Ziralo ,Bunyakiri, Uvira Fizi,Kabambare ,etc. par la réhabilitation des routes, d’assurer la sécurité dans les zones d’intervention des projets , la mobilisation des leaders communautaires pour ne citer que cela.

Madame Liliane KATINDI souligne par ailleurs : « zéro risque enregistré dans les interventions de TPO DRC malgré les zones compliquées fréquentées, Shabunda Kalehe, Nyangezi, Ziralo, Bunyakiri, Uvira Fizi ; etc. Présence des bénéficiaires en grand nombre par rapport à la prévision au niveau élevé de vulnérabilité. », Ajoute-t-elle.

L'activité a eu lieu à la Division provinciale du genre famille et enfant en présence de la cheffe de division du genre famille et enfant Madame Jacqueline NGENGELE, les membres de la division du genre, des affaires humanitaires, des affaires sociales et de l’EPST et des Staffs TPO DRC.

A la fin de cette matinée de redevabilité, Monsieur ÉLIE AMISI chef du projet, «Réponse aux besoins de prévention, protection et prise en charge des enfants et femmes affectés par les conflits armés au Sud- Kivu et au Maniema », a présenté 3 motos qui seront données à la Division provinciale des Affaires Sociales et 1 moto à la Division provinciale du genre. Et de poursuivre que ces engins sont affectés à Fizi/ kimbi Lulenge,Kabambare et Bunyakiri. Ce projet exécuté par l'organisation TPO DRC est appuyé financièrement par la Direction de Développement et de la Coopération.

Publié par : Jeannette BISIMWA

TANGANYIKA : Formation sur le mécanisme de gestion des plaintes en cas d’exploitations et abus sexuels dans la zone de Tabac Congo, Territoire de Kalemie.

publié le 2022-06-14 15:51:19

Rédigé par : Denise RUKUNDO

10 points focaux dans la zone de retour de TABAC CONGO ont été formés sur le mécanisme des gestions des plaintes, en cas d’exploitation et abus sexuels et la mitigation sur les risques d’exploitation et abus sexuels.

C’est depuis le vendredi 03 au 04 Juin qu’une formation sur le mécanisme de la gestion des plaintes a eu lieu. Cette dernière intervient dans le cadre du projet « réponse d’urgence en santé de reproduction (SR) dans la prévention des conséquences des violences basées sur le genre (VBG) dans les provinces d’ITURI, NORD-KIVU, SUD-KIVU, MANIEMA ET TANGANYIKA », ce projet est financé par CERF au travers UNFPA. Le but de cette formation est de prévenir l’exploitation et abus sexuels ainsi renforcer le mécanisme communautaire de gestion des plaintes en cas d’exploitation et abus sexuels, pour que ce dernier soit dénoncé. selon Gustave YODI chargé de programme au sein de TPODRC/TANGANYIKA : «  le choix de cette activité s’est porté sur TABAC CONGO car c’est une zone sinistrée qui a connu des crises des conflits intercommunautaires, mais également c’est une zone où il y a un site des déplacés ce qui fait qu’il y a une forte présence  des agents humanitaires dans la zone, d’où la nécessité de responsabiliser la communauté sur la prévention d’exploitation et abus sexuels qui sont commis par les acteurs humanitaires, lors qu’ils interviennent sur terrain » a-t-il dit.

Madame MAPONDO Françoise, une participante à la formation nous a donné son impression : « je suis contente d’avoir participé à cette formation parce que j’ignorais qu’il fallait dénoncer les abus commis par les acteurs humanitaires mais je vais commencer à sensibiliser les gens de ma communauté pour qu’ils apprennent à dénoncer à temps les abus et exploitations sexuels commis par les humanitaires ».

Monsieur MWAMBA Jean Baptiste : « j’ai été heureux de savoir qu’il y a des sanctions prévues pour les acteurs humanitaires lorsqu’ils commettent des abus et exploitations sexuels, j’ai appris les types d’abus et d’exploitation sexuels et qu’il faut les dénoncer. Je compte aidé ma communauté par la sensibilisation dans les différents villages. Je demande à TPODRC de nous assister au travers les différents équipements nécessaires pour mieux faire ce travail ». a-t-il ajouté.

Avant de finir cette activité un CBCM (mécanisme inter organisation de gestion des plaintes) a été mis en place par l’organisation TPODRC. Le comité de ce dernier est constitué par les points focaux communautaires du TABAC CONGO, il permettra de mieux gérer les différents cas de plaintes sur l’exploitation et abus sexuels dans cette communauté.

Publié par : Fiston MAYIMBI

SUD-KIVU : LANCEMENT DU PROJET AIDE HUMANITAIRE AUX STAFFS TPO DRC.

publié le 2022-05-30 21:33:29

Rédigé par : Jeannette BISIMWA

L’organisation TPO DRC a présenté à son Staff ce lundi 30 Mai 2022 le projet « Réponse aux besoins de prévention, protection et prise en charge des enfants et femmes affectés par les conflits armés au Sud- Kivu et au Maniema. » Ce projet est financé par la Direction du Développement et de la Coopération. Pour commencer, le Directeur Pays de TPO DRC, Monsieur Doris BENGIBABUYA a lu dans les saintes écritures dans Psaumes 126 :3. A travers ce passage biblique, il a fait savoir que ce jour est une occasion pour rendre grâce à Dieu pour ses bienfaits à TPO DRC.A travers l’activité de ce jour, la direction nationale de TPO DRC a souhaité renforcer l’approche en conviant tous les staffs et pas seulement le staff affecté au projet. Dans son Mot, Monsieur Doris BENGIBABUYA après avoir remercié la Direction du Développement et de la Coopération pour la confiance accordée à TPO DRC, a insisté sur la bonne conduite et le respect des valeurs de TPO DRC qui sont le professionnalisme, la transparence et la redevabilité, la compassion, la promotion du genre et l’innovation pour permettre au projet de mener à bon port. Le Directeur Pays de TPO DRC n’a pas manqué de féliciter les staffs au projet qui ont soutenu les phases précédentes pour arriver à ce moment ci. De son côté, Monsieur ELIE AMISI chargé de projet a précisé que ce projet vise à contribuer au bien-être social ,mental et physique des personnes affectées par les effets immédiats des conflits dans les provinces du Sud-kivu et du Maniema plus précisément dans trois territoires ,celui de Kalehe dans la zone de santé de Bunyakiri, Fizi dans la zone de santé de Kimbi-Lulenge et Kabambare dans la zone de santé de Kabambare avec un focus sur les enfants et les femmes. Elie AMISI ajoute que cette 4ème phase du projet va se dérouler suivant 4 volets dont le volet protection des enfants en situation des vulnérabilités, le volet accès aux services sociaux de base, le volet éducation en contexte d’urgence et le volet protection des survivant(e)s de violences sexuelles et basées sur le genre. Pour y arriver, des stratégies suivantes seront mises en œuvre : l’implantation des maisons d’écoute, l’accompagnement et collaboration significative avec les services étatiques, le travail et le transfert des compétences aux structures communautaires et autres partenaires pour qu’ils deviennent acteurs de leur propre développement, précise Elie Amisi. Les recommandations des différents responsables des départements qui ont tour à tour pris la parole étaient les bienvenues. Ceci vu les défis observés dans les phases passées. Cette activité du lancement du projet au staff a eu lieu au bureau National de TPO DRC situé sur avenue Hippodrome au numéro 044 en commune d’Ibanda. Nous sommes dans la province du Sud -Kivu en République Démocratique du Congo. Ce projet va durer 24 Mois soit du 1Mai 2022 au 30 Avril 2024.

Publié par : Jeannette BISIMWA

SUD-KIVU : TPO DRC lance l’implantation du centre de santé moderne et de la maternité de Bagana à Bunyakiri.sous l’appui financier de la Coopération Suisse.

publié le 2022-05-18 09:07:51

Rédigé par : Denise RUKUNDO

Les habitants de la chefferie de BULOHO, groupement de Bagana dans la zone de santé de BUNYAKIRI ont bénéficié du projet de construction d’un centre de santé et de la maternité au sein de leurs villages. C’est le jeudi 05 Mai 2022 que les travaux de construction ont démarré par une cérémonie officielle du lancement des constructions. Les autorités locales, administratives et sanitaires ont toutes été présentes à cette activité. Au courant de la cérémonie d’ouverture, le Chef de groupement de Bagana, Esubalikali WANDEKO, a posé la première pierre. Le représentant du Médecin Chef de Zone, Nathan NABUKIRANO a remercié l’organisation TPODRC, par le fait qu’elle a répondu favorablement aux besoins de la population qui manquait les structures sanitaires pour se faire soigner, car ces dernières ont été détruites par la guerre, surtout les femmes qui se faisaient transporter sur le tipoye pour aller accoucher à plusieurs km de ce village vers l’hôpital général de BUNYAKIRI. Il a ajouté que ce centre sera bénéfique pour les villages qui sont dans ce regroupement. Il sollicite l’organisation TPO DRC à continuer à plaider leur cause car il y a beaucoup de structures sanitaires qui nécessitent la réhabilitation, nombreuses d’entre elles sont construites par la boue et les conditions y sont très précaires. Chance KANYANGARA, président de la société civile de sous noyau de MUNYANJIRO et délégué du noyau de la chefferie de BULOHO a également remercié TPO DRC qui continue à accompagner la population de BULOHO par l’exécution des plusieurs projets au sein de cette chefferie et surtout celui de la construction du centre de santé moderne de Bagana. Il a demandé à la population qui est bénéficiaire directe de s’approprier cette activité de construction, d’apporter une bonne assistance pour sa réussite, de dénoncer et de décourager tout cas suspect pouvant freiner la bonne marche de ces travaux de construction. Madame Divine MASHAURI bénéficiaire, a remercié TPO DRC de s’être souvenu de la population de son village qui souffrait pour accéder aux soins à cause du trajet. « Certaines femmes accouchaient en cours de route, d’autres avortaient sur le chemin lors des complications des grossesses et beaucoup d’autres femmes ont même perdu la vie sur le trajet. Mais je suis heureuse de voir que ces problèmes vont enfin prendre fin et je remercie TPO DRC pour ça. Je sollicite une fois de plus l’organisation TPO DRC de continuer à plaider notre cause, car il reste encore beaucoup des problèmes dans ce milieu, surtout l’accessibilité à l’eau potage.», Madame Divine MASHAURI. La chefferie de BULOHO est constituée de 8 groupements, parmi lesquels 3 seront bénéficiaires de ce centre de santé ; il s’agit du groupement de MUSENYI, de BAGANA et de MUNYANJIRO .CHEBUMBA, carrefour qui relie les 3 groupements est l’endroit où est construit ce centre de santé. Le chargé de développement du groupement, monsieur Sylvestre AHIBU, a remercié TPO DRC pour ce qu’il considère comme manne qui est descendu dans ce secteur enclavé. Il a profité de l’occasion pour remercier le Chef de groupement qui a acheté cette parcelle où est construit ce centre de santé depuis 2020 et l’a remis entre les mains de la population de son groupement. Pour finir, il a demandé à tout le monde de s’impliquer pour l’avancement de ces travaux et invite la population de se donner chaque mardi aux travaux communautaires en participant aux travaux de la construction. La population n’a pas manqué de remercier la Coopération Suisse qui est le bailleur de TPO DRC pour le projet des constructions qui cadrent avec la bonne santé. Notons que le projet exécuté dans la zone de santé de BUNYAKIRI consiste au Renforcement d’accès aux soins de santé primaire par la construction, l’équipement du centre de santé de BITALE et de BAGANA ainsi que la réhabilitation du centre de santé à FUMYA et la construction d’un hangar pour les activités de CPS et CPN. L’organisation TPO DRC a félicité la population de Bagana qui s’implique déjà dans les travaux de construction, l’a encouragé de continuer dans ce sens pour que les travaux ne puissent pas durer longtemps et a ensuite demandé à cette dernière de bien prendre soin de leur centre de santé, une fois la construction achevée. Le Chef de groupement de BAGANA a remercié TPO DRC en lui remettant une chèvre;il leur a ensuite demandé de continuer à plaider pour la cause de cette population, afin qu’elle obtienne de l’eau potable et de l’électricité. Il a encouragé la population de son groupement de continuer à s’impliquer dans les travaux communautaires pour faire de ce dernier un endroit développé et évolué.

Publié par : Jeannette BISIMWA

SUD-KIVU : Une délégation de la DDC effectue une mission de suivi des activités dans le territoire de WALUNGU

publié le 2022-05-06 09:44:33

Rédigé par : Denise RUKUNDO

C’est dans les sites de NYAMARHEGE et NZIBIRA, territoire de WALUNGU au Sud-Kivu où travaillent les organisations partenaires, qu’une délégation de la DDC a effectué une mission de suivi de la DDC-PPR-GL.

Organisée par l’IAPI (Institut Africain pour la Psychologie Intégrale du Rwanda) ayant pour mandat d’appuyer le programme psychosocial régional de la DDC dans le cadre de formation sur l’approche psychosociale communautaire (APC).

Le but de cette visite était de capitaliser les acquis de l’APC dans les zones où travaillent les organisations partenaires de la DDC et qui mettent en œuvre l’approche psychosociale communautaire en tant que partenaire de la DDC. C’est ainsi que l’organisation TPO DRC en tant que partenaire de la DDC, a également participé à cette mission.

 A la tête de cette délégation, Madame AZIZA AZIZ Souleyman coordinatrice régionale de la coopération Suisse  et chef de bureau du Programme Psychosocial Régional basé à BUJUMBURA au BURUNDI a dit que l’objectif de cette missionest d’évaluer et d’élaborer les étapes définies en vue de la pérennisation des acquis du programme psychosocial régional (PPR).Elle  précise que cette mission vise une évaluation sur l’intégration de l’APC, sa connaissance par les bénéficiaires, l’utilisation par les personnes ressources entre autres les facilitateurs, les leaders communautaires et les autorités, le succès, l’approche et le processus de sa pérennisation. 

Cette mission cible également les responsables des organisations, coordonnateurs des projets DDC-PPR et les responsables de consortium, ainsi que les bénéficiaires du projet. Madame AZIZA explique que cette visite concerne les organisations partenaires de la RDC (TPO, SOSAME et RFDP) dans le cadre du dit programme.

En ce qui concerne TPO DRC, cette mission vise à rencontrer les facilitateurs communautaires qui sont équivalents des personnes ressources dans le cadre de l’APC et dans le cadre de l’approche travail avec les hommes dans le cadre de la masculinité et la féminité positive (ATHG/MFP). Les autorités et les leaders avec lesquels TPO DRC collabore sur terrain, les personnes qui participent dans les réunions cliniques communautaires.

Notons que les sites choisis pour l’exécution de cette mission, sont ceux où travaillent TPO DRC, SOSAME et RFDP en tant qu’organisations partenaires de la DDC.

Madame AZIZA se dit satisfaite du travail réalisé : « mes sentiments sont entourés par la satisfaction de la réussite et des résultats obtenus car cela concrétise l’engagement et l’intronisation du travail fait, ce qui justifie que les communautés ont bien compris et se sont appropriés le travail effectué au sein de leurs sites ».

Elle n’a pas manqué de remercier les organisations partenaires SOSAME, RFPD et TPO DRC mais aussi les autorités et les leaders locaux qui ont abattu un si grand travail.

Publié par : Jeannette BISIMWA

SUD-KIVU : Visite conjointe des activités de sécurité alimentaire par Le Ministre Provincial de l'Agriculture, Pêche, Elevage, Développement rural de la province du Sud-Kivu et TPO DRC.

publié le 2022-05-05 12:52:08

Rédigé par :

Une visite conjointe des activités de sécurité alimentaire par Son Excellence Monsieur le Ministre Provincial de l'Agriculture, Pêche, Elevage, Développement rural de la province du Sud-Kivu, Robert BYACHANDA et TPO DRC a été effectué dans le territoire de KALEHE, province du Sud-Kivu  en RDC.

C’est dans   le cadre de suivi de la mise en œuvre du Projet Intégré Nutrition et Santé (PINS).

L’objectif de cette mission conjointe était de visiter et évaluer les activités réalisées par le partenaire TPO DRC dans la lutte contre la malnutrition chronique, en mettant un accent particulier sur la fenêtre d'opportunité de l'enfant.

Cela sous-entend les 1000 premiers jours de l’enfant, sous le lead de CARITAS CONGO ASBL avec l’appui financier de la Direction de Développement et de la Coopération Suisse(DDC).

Durant l’exécution de ce projet, TPO DRC est intervenu dans la distribution des semences vivrières (haricots, soja, maïs) rendues disponibles pour les champs communautaires des bénéficiaires ; ainsi que dans l’accompagnement technique, cultural régulier des bénéficiaires, afin de leur permettre d’améliorer le rendement dans la production agricole des ménages. TPO DRC a également appuyer la zone de santé de KALEHE au travers ses dix aires de santé en activités génératrices des revenus.

Signalons que ces AGR sont constituées par l’élevage en petits bétails des chèvres et des cobayes, toujours dans le même contexte de lutte contre la malnutrition, en province du Sud-Kivu.  

Avant de clore sa visite, Son Excellence Monsieur le Ministre provincial a remercié TPO DRC et  n’a pas manqué d’apprécier les efforts fournis par cette organisation, afin de contribuer au développement de la communauté de KALEHE, en répondant favorablement aux besoins de cette dernière dans la lutte contre la malnutrition.

Cette visite s’est déroulée en présence de  l’administrateur du territoire de KALEHE, du secrétaire  administratif de la chefferie de Buhavu, du conseiller du Ministre en charge de l’agriculture, de l’inspecteur territorial en charge de l’élevage, celui de  l’agriculture  ainsi que   de la pêche.


Edité par Jeannette BISIMWA

Publié par :

Le Coordinateur Afrique de Diakonie visite TPO DRC

publié le 2022-05-03 15:15:21

Rédigé par :

Mr. Kai Henning, Coordinateur Afrique de Diakonie a effectué une visite ce mardi 3Mai 2022 dans l’Organisation Transculturelle Psychosociale, TPO DRC .C’est dans le cadre de faire connaissance et comprendre les structures des partenaires  ToGETHER à Bukavu province du Sud Kivu en RDC.

 Au cours d’une réunion avec la Direction Pays de TPO DRC, un aperçu général sur cette organisation a été fait  notamment la présentation de TPO  DRC, de ses axes stratégiques d’intervention, etc.

Soulignons qu’un accent particulier a été mis sur l’évolution du projet ToGETHER  appuyé par DIAKONIE.

Accompagné par Madame Linda Bauma, Country Project Coordinator-ToGETHER, Mr. Kai Henning a visité les bureaux des différents départements/services de TPO DRC  au cours d’une visite guidée par le Directeur Pays, Monsieur Doris BENGIBABUYA.

 Edité par Jeannette BISIMWA

Publié par :

JE N’AI PAS CHOISI LA PAUVRETE, J’AI CHOISI L’EDUCATION POUR UN AVENIR MEILLEUR !

publié le 2022-04-25 11:45:15

Rédigé par :

Dans le territoire de Kalemie, province du Tangayika en République Démocratique du Congo, les villages où les conflits intercommunautaires ont perdurés, certains enfants dont les parents ne réunissaient pas les moyens suffisants, afin de leur permettre de reprendre l’école ont été abandonnés à leur triste sort. Ceci, malgré que plusieurs partenaires aient reconstruits un bon nombre d’écoles dans cette province.

NYOTA MULUBE, une enfant âgée de 11 ans qui a abandonné ses études à cause des guerres ethniques dans son village est contente de reprendre aujourd’hui ses études. « Nous étions dans notre village, les milices sont venues, elles ont tué les habitants de mon village. Nous avons fui ma famille et moi, nous sommes venus nous installer dans ce village de MUSENGE, j’ai fait 5 ans sans étudier. Mes parents n’avaient pas suffisamment d’argent pour me permettre de reprendre les études. Aujourd’hui, grâce à UNICEF et TPO, j’ai repris les études et je suis contente. J’étudie en deuxième année primaire et je compte finir mes études pour devenir un jour enseignante ou docteur en médecine » ; a-t-elle témoigné.

Les enfants vivant dans des régions en conflits ou post-conflits se voient toujours obligés d’interrompre leurs études à cause des guerres éthniques qui se déroulent dans leurs villages. Certains de ces enfants ne perdent pas espoir de voir un jour leur avenir s’amélioré.

KATAMBALA MULAMU, un élève qui suit les cours de récupération à l’école primaire TUSOME, dans le village de MUSENGE nous donne son témoignage. « Nous habitions dans le village de MUSENGE, les conflits intercommunautaires entre les Bantu et les Twa ont éclaté, nous avons été obligés de fuir notre village, pour nous diriger dans le village BULUBE situé à 28 km de Kalemie, lorsque la situation sécuritaire s’est améliorée nous sommes revenus à MUSENGE. Comme les parents n’avaient plus de moyens financiers pour nous scolariser, je suis resté à la maison pendant deux ans sans étudier. Après, TPO grâce à UNICEF nous a identifié et nous a  apporté les fournitures scolaires. Actuellement, j’étudie en 3ème année, j’aime beaucoup le cours des mathématiques. Après mes études, j’aimerai devenir un jour professeur des mathématiques ou directeur d’une école. » 

 C’est vers le mois d’Août 2021 que l’organisation TPO DRC par le financement de l’UNICEF a exécuté un projet de réponses d’urgence aux besoins d’éducations et de protection des enfants déplacés et retournés, affectés par les conflits intercommunautaires dans les territoires de Kalemie, province du TANGANYIKA.

Dans le volet  éducation, ce projet consistait à mettre en place un programme des cours de récupération dans différentes écoles de ces villages qui ont été les plus touchés.

510 enfants ciblés par le projet en ont été bénéficiaires.

 Corneille KONKWE , enseignant des cours de récupération à l’école primaire TUSOME, exprime sa satisfaction par rapport aux cours de récupération donnés aux enfants de son village.

«  Malgré le nombre d’années  que ces enfants ont passé sans étudier, ils s’améliorent petit à petit et cela est vraiment prometteur »,Corneille KONKWE .

Il remercie TPO DRC  et  le bailleur des Fonds UNICEF pour l’initiative apportée dans son village MUSENGE.

 Ces enfants identifiés sont ceux qui n’ont pas pu trouver les moyens de retourner à l’école à temps par manque d’argent pour acheter les fournitures scolaires afin de débuter au même moment que les autres. Après l’identification de ces derniers ; TPO grâce au bailleur de fonds UNICEF s’est chargée de leur apporter les fournitures scolaires.

Après les cours de récupération, ces enfants vont intégrer le système scolaire normal. Néanmoins, le défi reste toujours à relever car nombreux sont des milliers d’enfants qui restent dans les villages sans étudier faute des moyens financiers.

 Edité par Denise RUKUNDO   

Publié par :

Tanganyika : Le chef de Bureau de l’Unicef Tanganyika promet son soutien aux interventions de TPO DRC dans sa zone.

publié le 2022-04-08 18:18:21

Rédigé par :

Madame Anny CHOWA, chef de Bureau de l’Unicef Tanganyika encourage TPO DRC de soumissionner aux appels à Manifestation d’Intérêt dans sa zone, au-delà de la protection et éducation tout en promettant son soutien aux interventions de TPO DRC entant que partenaire de l'Unicef en RDC. Elle l’a fait savoir lors de l’entretien avec le Directeur Pays de TPO DRC en tournée dans sa zone qui lui a rendu visite dans le cadre de renforcement de partenariat. La récente visite de l'ambassade Suédoise à Kalemie et qui a visité les activités mises en œuvre par TPO DRC s'est passée à une grande satisfaction. Précise Madame Anny CHOWA. Notons qu’elle remercie et encourage TPO DRC d'évoluer sur ces bonnes voies pour l'intérêt des populations en besoin.

Publié par :

TANGANYIKA : Le Directeur Pays de TPO DRC visite Madame Le Ministre Provincial de l'Education, Santé, Affaires Sociales et Recherche Scientifique.

publié le 2022-04-08 18:11:43

Rédigé par :

La semaine du 4 au 9 avril 2022, le Directeur Pays de TPO DRC, Doris Bengibabuya, en tournée dans le cadre de renforcement de partenariat, a visité  Madame  Le Ministre Provincial  de l'Education,Santé,Affaires Sociales et Recherche Scientifique  dans la province de Tanganyika.Son Excellence  Dr. Natacha Mulange remercie l'apport de TPO dans sa province en particulier et en RDC en général.  Elle a cependant rassuré de sa disponibilité en personne et celle de  tout son Ministère pour accompagner TPO DRC dans sa Province.

Publié par :

BUNYAKIRI : Les staffs et les facilitateurs communautaires recyclés sur la documentation.

publié le 2022-04-07 15:02:53

Rédigé par :

Les staffs TPO DRC et les facilitateurs communautaires ont pris part  à un atelier de deux jours sur la documentation et l’étude des cas, l’évaluation dynamique psychique des cas ainsi que la prise en charge individuelle.

 Organisé à Bunyakiri dans le territoire de Kalehe, province du Sud –Kivu,  cet atelier s’inscrit dans le cadre du projet « Wanaume tupiganishe ujeri », avec l’appui financier de la Direction de Développement et de la Coopération suisse, DDC. 

Le chef de ce  projet, Justin Murhula, invite les  participants à capitaliser cet atelier  de recyclage en  mettant en pratique tous les acquis pour le bien des bénéficiaires du projet.

 « Nous avons recommandé aux staffs qui ont pris part à cet atelier de travailler pour le bien-être de la population qui bénéficie de  leurs interventions. Ils pourront ainsi améliorer leur qualité de prestation et aider les patients à retrouver leur dynamique psychique. », Précise Justin Murhula.

La matière va contribuer à notre exercice de prise en charge psychosocial afin d’apporter une santé mentale adéquate, propos d’Alexis Birhalonzibwa, l’un des participants .Ces derniers se disent satisfaits de la matière apprise.

Noter que l’activité s’est déroulée dans la salle du ressort administratif de Bunyakiri en présence du chef de base de l’organisation TPO DRC de la zone,John Muungano.

Publié par :

Nous suivre

Page Facebook

Rapports Annuels

Restez connecter

Nos partenaires techniques, financiers et bailleurs de fonds